Deux ouvrages pour découvrir les coulisses peu reluisantes de l’Histoire !

HISTOIRE — Parfois, quand on jette un oeil aux intrigues de certaines séries TV, Game of Thrones en tête, on se dit que les scénaristes ont décidément beaucoup d’imagination quand il s’agit d’inventer des querelles familiales alambiquées, des supplices odieux et des personnages terribles. Mais savez-vous que la réalité historique a parfois été pire ? Avec des dirigeants encore plus sadiques que Joffrey Baratheon ? Des banquets qui tournent encore plus mal que les noces pourpres ? Des assassins en série plus abjects et imaginatifs que Ramsay Bolton lui-même ? Des familles encore plus tordues que les Lannister ? Eh oui. C’est ce que nous montrent deux essais, Les Figures du mal (en co-édition entre Perrin et Sonatine) et Embrouilles familiales de l’histoire de France (Jean-Claude Lattès, édition poche au Livre de poche).

Dans l’Histoire, la famille parfaite n’existe pas…

C’est ce que nous montre Clémentine Portier-Kaltenbach dans son essai Embrouilles familiales de l’histoire de France : entre les pères indignes, les mères abusives, les frères et soeurs jaloux, les enfants ingrats, les époux et épouses qui complotent… on est servi ! De quoi relativiser ses propres ennuis familiaux ! Vous verrez ainsi plusieurs grandes figures de l’histoire française d’un autre oeil : François 1er, par exemple, n’est pas le monarque exemplaire dont nous avons gardé le souvenir. Saviez-vous qu’il a sacrifié ses deux fils et les a laissés en otage pendant plusieurs années pour pouvoir être libre ? Non ? Eh bien, lisez ce livre. Vous en apprendrez beaucoup sur nos dynasties françaises. Riche en anecdotes toutes plus scandaleuses les unes que les autres, cet essai n’ennuie jamais, et évite l’écueil du catalogue et du name-dropping : ça se lit comme un feuilleton, avec beaucoup de plaisir. Vous en tirerez de nombreuses anecdotes pour briller en société !

Embrouilles familiales de l'histoire de France, Clémentine Portier-Kaltenbach, le livre de poche

À la rencontre des grands méchants de l’Histoire…

Sous la direction de Victor Battaggion, plusieurs auteurs, historiens ou journalistes de formation, vous présentent certains des monstres les plus célèbres de l’histoire, de l’Antiquité à nos jours : Caligula, Vlad Tepes ou encore Élisabeth Báthory défilent ainsi parmi ces pages. Si les récits sont inégaux, et ne parviennent pas tous à capter durablement l’attention du lecteur, la plupart font tout bonnement froid dans le dos. On nous dresse le portrait d’hommes et de femmes devenus spécialistes de la torture et de l’assassinat, responsables pour certains de milliers de morts, toutes plus atroces les unes que les autres. Âmes sensibles s’abstenir !

À la lecture de ces deux livres, vous verrez que certains personnages de l’Histoire entrent dans les deux catégories, à la fois parent indigne et grand méchant, tels Frédégonde (sur cette reine mérovingienne, on vous conseille le roman de Jean-Louis Fetjaine, Les Voiles de Frédégonde) ou Ivan le Terrible… Même la fiction n’aura pas réussi à imaginer des récits aussi sanglants et aussi innommables. Ces deux essais proposent une vision ludique et un peu sensationnaliste de l’Histoire, mais essaient de faire la part belle entre mythe et réalité. À vous de découvrir le parcours parfois incroyable et digne des meilleures séries TV de ces personnages qui ont fait notre Histoire….

 Les Figures du mal, Victor Battaggion, Sonatine, Perrin

Embrouilles familiales de l’histoire de France, Clémentine Portier-Kaltenbach. Le livre de poche, octobre 2016.

Les Figures du mal, collectif, sous la direction de Victor Battaggion. Sonatine/Perrin, novembre 2016.

A propos Emily Costecalde 659 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.