Le dossier Handle : meurtre, pilules magiques et retraités sur l’enquête !

Le Dossier Handle, David Moitet, Didier jeunesse

POLAR JEUNESSE — David Moitet a longuement officié au rayon polar pour les adultes, avant de se pencher sur la littérature jeunesse avec des titres remarqués comme Les Mondes de l’Alliance et New Earth Project. Son dernier titre en date cumule donc ses premières amours et son nouveau public : Le Dossier Handle est un polar pour adolescents, qui tient ses lecteurs en haleine !

Thomas Handle, 15 ans, vit dans la petite ville sans grand intérêt de Darnby, aux environs de Great Falls. Comme tout adolescent qui se respecte, Thomas a des griefs contre ses parents, ce qui explique l’ambiance glaciale au dîner. Malheureusement, leur bisbille ne trouvera jamais de résolution. Car ce soir-là, deux hommes en costume sombre (sous anabolisants ou autres stupéfiants aux propriétés incroyables) ont fait irruption chez les Handle et abattu les parents de Thomas, celui-ci ne réussissant à s’échapper qu’in extremis. Depuis, Thomas est un adolescent très très recherché, persuadé que ses ennuis viennent tous de son don particulier. Car oui, le jeune homme a un gros secret : il est doté de la faculté de se déplacer à une vitesse surhumaine lorsque cela est nécessaire ou qu’il est en situation de stress intense. C’est cet inavouable secret, qui a tout de surnaturel, qui a poussé la famille Handle à déménager aussi souvent dans l’enfance de Thomas, faisant de lui un jeune homme solitaire. Ce qui ne va pas lui faciliter la tâche : pas d’argent, pas de famille, pas de point de chute et deux tueurs aux trousses,  on ne peut pas dire que sa cavale commence sous les meilleurs auspices !

Malgré l’incroyable don de Thomas, le roman est vraiment centré sur l’enquête et assez peu sur ses facultés quasi surnaturelles. Mais, rassurez-vous, on découvre exactement de quoi il retourne et comment Thomas en est arrivé à développer ses capacités, donc pas de frustration de ce côté-là. Le roman est donc essentiellement un polar, avec un petit côté science-fictif bien agréable, car l’anticipation est plutôt crédible.
Mais, comme on le disait, l’objectif initial de Thomas est de survivre, tout en découvrant qui s’en est pris à ses parents et surtout, pour quelles raisons.

Or, si les opposants de Thomas font froid dans le dos, le jeune homme doit rapidement composer avec un troisième parti : la police, la vraie (car les assaillants se sont présentés comme s’ils étaient les forces de l’ordre), qui enquête sur l’étrange disparition de la famille Handle.  Duncan, l’inspecteur en charge de l’affaire, si débonnaire soit-il, n’en reste pas moins un fin limier à qui on ne la fait pas. Difficile, dès lors, de lui échapper facilement : le suspense est donc au rendez-vous !
Heureusement, dans sa malchance, Thomas va croiser quelques alliés inattendus, parmi lesquels Saul, ancien inspecteur de police victime d’un tragique accident, et désormais cantonné à son fauteuil roulant dans une maison de retraite glaciale – et dans laquelle on maltraite assez sereinement les patients, triste reflet de la réalité de certains établissements. C’est un choix de personnage atypique mais vraiment intéressant, car peu fréquent en littérature ado, et qui permet d’évoquer, en filigrane, un tas de sujets. Ainsi, dès le départ, Saul passe un contrat avec Thomas : il l’aidera à résoudre son problème si, en échange, le jeune garçon l’accompagne dans un suicide assisté.  De plus, Saul mobilise assez vite ses compagnons d’infortune et on se retrouve avec toute une petite bande de personnes âgées fort efficaces, alors même qu’on les avait reléguées dans leurs chambres ou leurs fauteuils, tout juste bons à enchaîner belotes et poker. Le message est donc des plus positifs !

On a rapidement évoqué le suspense, mais il faudrait également parler du rythme : celui-ci est enlevé et ne laisse guère de répit au lecteur. Malgré cela, tous les axes évoqués sont développés, les personnages disposent d’une véritable personnalité et l’auteur se paye même le luxe d’installer, de développer et de résoudre une sous-intrigue soignée. Le roman est assez court, mais mené de main de maître !

Belle découverte au rayon ado, donc et un titre que l’on vous recommande d’emmener dans vos bagages !

Le Dossier Handle, David Moitet. Didier jeunesse, janvier 2018.

A propos Oihana 510 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.