Au Service de Sa Majesté la Mort, un premier tome très convaincant !

L’Ordre des Revenants, Julien Hervieux

FANTASY URBAINE JEUNESSE — Julien Hervieux n’est pas tout à fait un auteur débutant : outre les quelques romans jeunesse et essais qu’il a signé, il est surtout connu sur la Toile pour être le sarcastique auteur du site Un odieux connard.
Mais il n’est point question de spoilers cinématographiques aujourd’hui : parlons plutôt de son dernier roman en date, L’Ordre des Revenants, premier tome d’une série consacrée aux agents de… Sa Majesté la Mort, rien de moins !

Londres, 1887. Elizabeth rêve de devenir journaliste. Malheureusement, l’époque n’est guère clémente pour les jeunes femmes et elle se fait claquer au nez la porte de la moindre rédaction. En désespoir de cause, elle passe un accord avec un journaliste drogué et aux tréfonds de son art, à qui elle sert de prête-plume. Un accord bien funeste. Car le jour où son acolyte est assassiné sous ses yeux, Elizabeth, témoin gênant, est sommairement abattue… avant de se réveiller, terrorisée, dans sa propre tombe.
Aucune erreur, car Elizabeth est bien morte. Mais la voilà à l’orée d’une toute nouvelle existence : à son corps défendant, la voici intégrée à l’Ordre des Revenants, des agents revenus d’entre les morts et chargés de traquer, pour le compte de Sa Majesté la Mort elle-même, ceux qui repoussent leur dernière heure.

Une activité de tout repos ? Eh bien pas vraiment… Si les premiers chapitres peuvent sembler un peu lents, formation oblige, on plonge assez vite dans un roman mêlant avec art fantasy urbaine et roman d’espionnage. Après avoir pris en main ses toutes nouvelles capacités (sens surdéveloppés, potentielles capacités magiques), Elizabeth va devoir se confronter à ses premiers cas et, bien vite, ce qui semblait n’être qu’une banale affaire d’échéance repoussée déboule sur un véritable complot politique ! La seconde partie du roman s’avère donc nettement plus trépidante que la première – qui était néanmoins nécessaire à la bonne mise en place de l’univers.

Celui-ci recèle de belles surprises : l’ordre des revenants est une belle trouvaille, que l’auteur exploite dans tous ses recoins. Les explications sont progressives, mais on ne se sent pas frustré, car tout vient à point nommé. En même temps, il nous laisse quelques questions en suspens, notamment du côté de la tête de l’ordre, à Venise… on a hâte d’en savoir plus !

La plume, très fluide, rend le roman tout à fait prenant. On apprécie, de-ci de-là, les références qui émaillent le texte, qui à l’Histoire avec la Conspiration des poudres de 1605 qui a fait la célébrité de Guy Fawkes, qui à la pop-culture avec un clin d’œil à Twilight via les personnages de deux vampires français, répondant aux doux prénoms d’Edouard et Isabelle. Évidemment, les capacités des Revenants n’ont rien à envier à celles des vampires, mais toute comparaison s’arrête là !
Ce qui rend également le roman très captivant, c’est ce mélange des genres pas tout à fait inédit, mais toujours aussi efficace : fantasy urbaine, sauce créatures surnaturelles, espionnage avec scènes d’action musclées, le tout saupoudré d’un brin de mystères et de sentiments, qui nous laissent avec quelques questions une fois tournée la dernière page. Heureusement pour nous, le tome 2 semble être d’ores et déjà annoncé pour le premier trimestre 2019 !

Au Service de Sa Majesté la Mort, tome 1, L’Ordre des Revenants, Julien Hervieux. Castelmore, 17 octobre 2018.

A propos Oihana 540 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.