Le Dernier royaume : l’Angleterre au temps des Vikings

ROMAN HISTORIQUE — Bernard Cornwell est un auteur de romans historiques à succès. Il compte à son actif pas moins de 5 sagas historiques, qui comportent entre 3 et une vingtaine de volumes !
Et ce mois-ci, on a découvert le premier tome de la série Chroniques saxonnes – qui a été adaptée par la BBC et se trouve disponible actuellement sur Netflix.

Angleterre, IXe siècle. Uthred n’a que neuf ans quand il devient comte de Bebbanburg, à la mort de son père. Mais les Vikings qui ont massacré sa famille et pillé la terre de ses ancêtres ont un autre dessein pour lui. Uthred grandira à leurs côtés, élevé par le chef viking Ragnar, il respectera leurs dieux terrifiants et sanguinaires, combattra leurs ennemis et protégera leurs drakkars. Écartelé entre un peuple d’adoption et son royaume d’origine, Uthred devra faire un choix déchirant : pourra-t-il bouter hors d’Angleterre ceux qui l’ont aimé comme un fils et qu’il a aimés comme les siens ?

Le roman s’ouvre sur une Angleterre harcelée par les Danes, peuple de marins vindicatifs qui à bord de leurs drakkars terrorisent les pays alentours. On entre très vite dans le récit avec, dès les premiers chapitres, des mentions de batailles, de pillages et d’autres exactions sur les terres de Bebbanburg, qui ne sont que l’ouverture d’une longue série.
Immédiatement après la mort du père d’Uthred s’ouvre le récit d’apprentissage du jeune garçon parmi les Danes. Il découvre leurs rites, leurs mythes, remet en cause ce qu’il savait, se fait des amis indéfectibles et des ennemis jurés. Par la suite, Uthred reviendra du côté des Angles, ce qui lui permettra de vraiment mettre les mœurs de chaque peuple en perspective. Les Danes sont peut-être des sauvages, mais ils acceptent la différence, ce qu’ont plus de mal à faire les Angles. De fait, on comprend mieux pourquoi son cœur balance entre les deux peuples.

Le récit est narré à travers les yeux d’Uthred, ce qui induit une légère distance entre le lecteur et les faits, et donne un aspect assez clinique à la narration. Mais la façon de procéder est intéressante car, à neuf ans, Uthred n’a évidemment pas les clefs pour comprendre ce qui se joue dans cette campagne. De plus, on ne tarde pas à découvrir, et lui avec, que les Danes connaissent leurs propres dissensions … qui mettent en péril leur progression au sein des royaumes d’Angleterre. Évidemment, arrivé à l’âge adulte, Uthred navigue mieux entre les intérêts des uns et des autres. Le récit le suit vraiment de l’enfance à l’âge d’homme, ce qui nous donne un très bon aperçu non seulement du personnage, mais aussi de l’univers. Mais à l’instar du récit à la première personne, cela induit une certaine distance d’avec Uthred – laquelle colle tout à fait avec le style du récit historique. On se rattrape finalement avec les moults scènes de batailles extrêmement épiques qui viennent redonner de la tension dans le récit.

L’auteur s’est vraiment fondé sur l’histoire de l’Angleterre et donne ici de nombreuses clefs de lectures. On apprécie d’ailleurs le glossaire, en fin d’ouvrage, qui donne la traduction des noms de villes antiques et leurs versions plus modernes. Cela aide grandement à situer les actions des uns et des autres. Mais il faut tout de même s’accrocher pour les noms des uns et des autres, les graphies et les styles ayant bien évolué depuis !

Ce premier tome des Chroniques saxonnes est donc un roman historique prenant, qui retrace l’histoire mouvementée du royaume d’Angleterre au premier millénaire, en ayant le mérite de nous faire voir les deux faces de la pièce !

Chroniques saxonnes, tome 1 : Le Dernier royaume, Bernard Cornwell. Bragelonne, réédition 16 septembre 2020. 

A propos Oihana 586 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

1 Commentaire

  1. J’ai ce roman dans ma PAL depuis sa sortie en poche, j’attends avant de me lancer de peur de devoir attendre les sorties à venir.
    J’avais commencé la série qui est semble respecter le roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.