Cette fête d’anniversaire que je t’organiserai un jour

Quand ma fille aînée a eu un an, nous avons décidé de marquer le coup : nous avons lancé les invitations, et reçu toute la famille dans notre salon. Je revois encore la reine de la fête serpenter entre les invités à quatre pattes dans sa robe blanche Petit Bateau, en restant toujours non loin de Maman, sait-on jamais. Je revois la montagne de cadeaux, les papiers froissés avec enthousiasme par les deux petits cousins plus âgés, les ballons en forme de lettres gonflés au nom de notre petite fille. C’était en mars 2019.

L’année suivante, nous avons voulu réitérer, dans notre nouvelle maison cette fois, et avec sa petite sœur dans mon ventre. Fin janvier, enthousiaste, je commandais mes invitations : c’est un détail, peut-être, mais j’aime l’idée du carton physique qu’on envoie par la poste, à l’ancienne, avec une photo de notre fille. J’ai choisi un cliché d’elle en train de faire semblant de téléphoner : allo, dis, tu viens à mon anniversaire ? Une kyrielle de petits animaux de la forêt entourait le texte d’invitation, c’était mignon comme tout. J’avais choisi des enveloppes vert sapin. J’ai tout posté en février. On avait déjà hâte d’y être.

Mais si vous avez suivi la chronologie, vous vous doutez que la fête d’anniversaire n’a pu avoir lieu. Nous devions recevoir la famille le 5 avril 2020. Confinement oblige, il ne reste de cette fête d’anniversaire avortée que l’invitation, punaisée sur le panneau en liège de la chambre de ma fille. Je me suis dit qu’on se rattraperait pour ses trois ans. Là, au moins, elle profiterait bien, et je ne serais plus enceinte. Oui, la fête 2021 promettait d’être cool.

Mais quand elle a eu trois ans en mars 2021, la situation n’était guère mieux. Sa crèche était fermée, hors de question d’inviter qui que ce soit. Elle a passé la journée avec nous en huis-clos. On a mangé un gros gâteau au chocolat qui vomissait des smarties dès qu’on le découpe (de chez Picard pour les curieux, c’est vraiment pas mal) et reçu son premier vélo à l’effigie des chiens de la Pat Patrouille. Elle était ravie. Le concept de fête d’anniversaire ? Ça ne lui parle pas vraiment. Peut-être en a-t-elle vu une ou deux chez Peppa Pig. Celle de son premier anniversaire ? Elle ne s’en souvient bien sûr pas.

L’année prochaine, en 2022, elle aura 4 ans et elle aura pile l’âge d’en profiter à fond si on arrive enfin à organiser son anniversaire. J’ai déjà repéré une carte d’invitation à un anniversaire sympa chez Planet Cards, je réfléchis déjà à la jolie photo que j’y intégrerai (même si, soyons honnête, cette photo n’a sûrement pas encore été prise !). Peut-être que je l’inviterai elle-même à choisir le thème : animaux de la forêt comme en 2020 ? Ou ceux de la savane ? Ils ont même un thème Sophie la girafe, un des doudous de notre fille… Puis, une fois les invitations lancées, je me vois déjà arpenter les allées d’un GIFI ou d’un Action pour trouver des ballons, des guirlandes, de la vaisselle de table colorée, main dans la main avec ma fille. On s’éclatera à tout organiser, on pourra peut-être même inviter quelques copains de l’école car ça y est, entre temps, elle sera déjà en maternelle. Qu’il semble loin, l’anniversaire de ses un an !

Le jour J, ça sera la grosse éclate ! Et le top du top ? Deux mois plus tard, on recommencera pour sa sœur cadette, qui fêtera elle ses deux ans.

A propos Emily Costecalde 822 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.