Chroniques de St Mary T7 : trésors perdus…

Chroniques de St Mary T7

SCIENCE FICTION — S’il y a une chose pour laquelle le Dr Madeleine Maxwell est particulièrement douée, outre sa connaissance de l’Antiquité et de l’Angleterre des Tudor, c’est indéniablement pour se retrouver dans les ennuis jusqu’au cou ! Elle appartient à la prestigieuse équipe de St Mary, qui étudie l’Histoire… d’un point de vue contemporain. En bref, ils voyagent dans le temps pour documenter des époques et des événements depuis longtemps passés. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ? Absolument tout !

Prenez la mission sur laquelle s’ouvre ce septième tome, intitulé Petits arrangements avec l’Histoire : ce qui devait être une simple session d’observation finit en conflit armé, mené par… le roi Arthur lui-même ! Ajoutez un soupçon de malédiction, de la rébellion, et des démêlés avec la loi, et vous verrez une Max plus dans le pétrin que jamais !

Car aux risques mortels en pleine mission s’ajoutent des tracas administratifs carabinés, avec l’arrivée de fonctionnaires (dont un vraiment très borné) sensés superviser St Mary. Mais qui a dit que St Mary allait se laisser superviser sans rien dire ?

Dans ce tome, on ne compte plus vraiment les fois où Max risque encore sa vie… D’autant que cette fois-ci, il n’y a pas que la sienne dans la balance. Mais comprenez-la : ce tome semble placé sous le signe des trésors perdus ! Avec un bon questionnement sur l’éthique des historiens. Lorsque ceux-ci pillent une tombe pour garnir un musée, sortent une momie de son lieu de repos pour l’exposer dans une galerie, valent-ils mieux que de simples voleurs ? La question est posée, mais mériterait d’être davantage creusée.

On ne vous en dira pas plus sur l’intrigue de ce tome 7 qui rebat les cartes d’une manière qu’on avait vu venir depuis plusieurs tomes, on vous dira juste que la Némésis de St Mary n’est jamais vraiment loin, et qu’elle avait prévu cette fois une manière particulièrement horrible de se venger de Max (j’ai encore des frissons en repensant à ce terrible monologue lui détaillant l’avenir particulièrement sombre qui l’attendait). Nous sommes curieux de voir comment le tome 8 va permettre à l’historienne de combiner sa fonction à St Mary et sa nouvelle vie…

Chroniques de St Mary T7 : Petits arrangements avec l’Histoire, Jodi Taylor. Hervé Chopin, 2021. Traduit de l’anglais par Cindy Colin Kapen.

A propos Emily Costecalde 867 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.