Vampyria : bienvenue à la cour du Roy des ténèbres !

Vampyria

VAMPIRES — Anne Rice a fait d’un nobliau auvergnat un des plus célèbres vampires de fiction : c’est aussi en Auvergne que s’ouvre la saga vampirique de Victor Dixen. Mais son héroïne, elle, a horreur des vampires : mue par la vengeance, elle compte bien renverser le règne d’un Louis XIV devenu monarque des suceurs de sang !

Oui, vous avez bien lu ! Dans Vampyria, le Roi-Soleil est devenu le Roy des ténèbres : le célèbre souverain règne depuis trois siècles sur ses sujets mortels, avec l’aide d’une noblesse toute aussi immortelle. Jeanne est humaine : comme tous les roturiers, elle donne chaque mois de son sang pour nourrir les vampires de la haute société et comme tous les membres du « quart état », elle est sévèrement brimée par l’élite du pays. En elle, flambe la révolte… Mais que peut-elle faire, si ce n’est braconner dans les bois voisins et gagner ainsi quelques miettes de liberté ?

Un jour, pourtant, sa vie bascule : sa famille est brutalement assassinée et Jeanne découvre que ses proches faisaient partie de la Fronde, un groupe de rebelles qui rêve de mettre fin à la tyrannie vampirique… Pour survivre, Jeanne endosse l’identité de Diane de Gastefriche, une jeune noble humaine orpheline, devenue pupille du Roy. Jeanne rejoint un pensionnat de prestige pour la noblesse humaine de Versailles… Mais attention ! À la cour du Roy, le moindre faux pas peut être mortel…

Série audacieuse qui allie les ors de Versailles au goût ferreux du sang, Vampyria entraîne le lecteur à la cour d’un roi cruel et effrayant, entouré d’une horde de courtisans qui, sous leurs soieries précieuses, cachent des appétits sanguinaires. Victor Dixen imagine une France engluée dans un XVIIIe siècle éternel : le progrès et l’évolution des moeurs ont été stoppés net par l’accession de Louis XIV à l’immortalité. Pire, un véritable âge des Ténèbres s’est abattu sur notre pays… Victor Dixen nous livre alors une uchronie sombre et glaçante, dans une France qui n’a jamais connu la Révolution.

Puisqu’il est question de vampires, ces deux romans sont forcément plutôt sanglants : des mises à mort émaillent le récit, le sang coule à flot et certaines scènes feront frémir les plus sensibles d’entre vous, par leur violence tant physique que psychologique (mention spéciale aux têtes, pour une scène très « Game-of-Thronesque »). Malgré son évident choc post-traumatique, Jeanne, devenue Diane, doit aller de l’avant. Mue par sa vengeance et ses idéaux, la jeune fille est astucieuse et prête à tout. Peut-on parler d’un personnage « moralement gris » ? Pas tout à fait, car Jeanne est compatissante et humaine… mais elle est aussi prête à sacrifier sur l’autel de sa révolution tous ceux qui seraient tentés de se dresser sur son chemin. Terriblement pragmatique, la jeune fille devra avoir du sang sur les mains pour réussir à survivre au coeur du guêpier que constitue Versailles…

Quid des vampires, donc ? Beaux, cruels et glaciaux, ils hantent les nuits de Paris et de Versailles : authentiques créatures de la mort, ils ne gardent de leur humanité disparue que leurs travers… leur goût pour le pouvoir, leur attrait pour le luxe, leur quête démesurée du plaisir. Persuadés de former une élite indéboulonnable, ils forment l’ennemi parfait à abattre…

Portés par un rythme efficace, avec ce qu’il faut de background et d’action survitaminée, ces deux premiers tomes se dévorent en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Une saga prometteuse, dont on espère qu’elle durera longtemps (les vampires, après tout, ont tout leur temps !).

Vampyria T1 (La Cour des ténèbres) et T2 (La Cour des miracles), Victor Dixen. Collection R, 2020-2021.

A propos Emily Costecalde 971 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.