C'est tout chaud !

Schroder : le combat d’un père

Erik Schroder, alias Eric Kennedy, n’a eu qu’un objectif depuis sa plus tendre enfance : s’intégrer dans un monde auquel il n’appartient pas. Il a donc changé de nom, changé d’environnement, en un mot, changé de vie. Quand il rencontre la femme de ses rêves, il pense que tranquillité et prospérité seront les maîtres mots de son existence future. Malheureusement, rien n’est moins sûr. Quand Laura et lui divorcent, le début des ennuis commencent. Les deux parents se battent pour la garde de leur fille Meadow et cela va donner des idées étranges, voire destructrices, à Eric : il emmène sa fille quelques jours sans prévenir personne. La police et Laura croient à un kidnapping, surtout quand Eric décide de ne rien dire pour sa défense. Sous les conseils de son avocat, il finit par écrire une longue lettre à sa femme pour lui expliquer son passé, ses mensonges et ses actes.

C’est cette lettre qu’Amity Gaige nous invite à découvrir au fil des pages. Elle nous livre un « road-book » fascinant qui mêle l’amour d’un père et les crises identitaires d’un homme piégé dans une enfance malheureuse. Il est peu aisé de s’identifier au personnage principal Erik Schroder, alias Eric Kennedy. Peu sympathique au premier abord, il se révèle trop perdu dans sa bulle de confiance pour permettre aux lecteurs de s’attacher à lui. Qui est-il vraiment ? Pourquoi a-t-il fait tout ce voyage ? On se dit « tout ça pour ça… ? ». Et bien oui.

La plume de l’auteur quant à elle est très fine, profonde, sensible. Amity Gaige écrit une lettre pleine d’émotions mais qui dérange. L’amour d’un père pour sa petite fille peut-il tout justifier, tout pardonner ? Se noyer dans le mensonge est-il la solution ? Telles sont les questions si judicieusement posées par l’auteur de ce roman singulier.

Schroder, Amity Gaige. Belfond, mars 2014. Traduit de l’anglais par Isabelle Philippe.

Par Séverine

A propos Severine Le Burel (140 Articles)
Littéraire dans l’âme, j’attends d’un roman, film, ou fiction de l’émotion, des bouleversements, un ouragan de sentiments… Bref, j’aime qu’une histoire me touche et me transforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*