C'est tout chaud !

Sang pour sang, terrible héritage…

Sang pour sang, Barry Lyga, Msk

THRILLER ADO  — Avec la trilogie I Hunt Killers, et tout particulièrement Sang pour sang, le dernier tome, la collection MsK avait fait un choix d’édition audacieux : rares sont les romans pour adolescents à traiter avec autant de réalisme et de détails la question des serial killers. Plus troublant encore, la trilogie de Barry Lyga interroge l’hérédité : si on est l’enfant d’un tueur en série, si celui-ci a tout fait pour nous transformer en meurtrier, peut-on vraiment échapper à son destin ?

Le deuxième volume de la série, Game, s’était terminé sur un suspense atroce : Jazz et ses amis étaient en fâcheuse posture. Fils du terrible serial killer Billy Dent, à qui l’on doit une centaine de morts atroces, Jazz a été contacté par le NYPD, afin de donner son expertise sur une série de meurtres terribles. Mais, pendant qu’il enquêtait à New York, Billy Dent s’est fait la malle… Le voilà désormais en cavale. Pire ! A la fin du deuxième tome, il retient même Connie, la petite amie de Jazz, en otage.

Sang pour sang commence donc sur les chapeaux de roue : Jazz est blessé et prisonnier d’un box à New York, Connie est entre les mains de Billy Dent, et le troisième membre du trio, Howie, est inconscient et en danger de mort après avoir été assommé, étant hémophile. Ce rythme effréné ne cessera pas tout au long de ce troisième et dernier tome : Barry Lyga joue avec les nerfs du lecteur et nous livre un livre dont les pages se tournent toutes seules. Les révélations sont nombreuses et nous laissent estomaqués. Si les deux premiers tomes étaient déjà bien sinistres, et donnaient parfois dans le gore, Barry Lyga monte d’un cran dans l’horreur et n’épargne rien à son héros.

Celui-ci continue à se demander ce que sa terrible hérédité et son éducation pervertie ont fait de lui : est-il foncièrement mauvais, est-il destiné à tuer à son tour ? Peut-il échapper aux plans sordides de son père pour lui, qui rêve de le voir devenir un tueur en série de génie ? Tout au long de la trilogie, Jazz s’interroge sur le bien et le mal, et la limite entre les deux, sur sa propre humanité. La réflexion est intéressante, et donne du relief au récit.

Sang pour sang plonge au plus profond des secrets de famille des Dent : le résultat n’est pas joli à voir, mais nous livre un roman haletant et dérangeant, indéniablement le meilleur des trois.

Sang pour sang, Barry Lyga. Msk, 2015. Traduit de l’anglais par Mélanie Fazi.

A propos Emily Costecalde (588 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*