C'est tout chaud !

Quelqu’un en vue, l’amour à travers la fenêtre de la vie

ROMAN — Tout juste sorti de prison, Vincent est en conditionnelle et ne sait pas comment réapprendre les codes de la vie en société. Un peu perdu, il a peur de franchir ces limites qu’il ne distingue plus et de se retrouver enfermé à nouveau. Alors, pour tromper son ennui, sa solitude, il observe la vie des autres et, en particulier, celle de sa voisine d’en face. La voisine en question, Valériane, a un travail, un mari, deux charmantes filles et une délicieuse maison, tout pour être heureuse en somme. Mais cette vie lui pèse de plus en plus, elle se sent prisonnière. Jusqu’au jour où un pari entre copines, doublé d’un petit fait divers, va tout changer…

« À marcher si lentement, il lui semble qu’elle court depuis des années, toujours pressée, en perpétuel retard, à la poursuite d’un horizon qui s’éloigne à mesure qu’elle s’approche »

Voilà un roman d’un genre nouveau ! L’histoire de deux vies brisées, chacune à sa manière, qui s’unissent presque par hasard pour se reconstruire. Vincent, tout juste sorti de prison, inadapté à la vie en société et Valériane, épouse et mère qui a perdu le sens de sa vie. C’est beau, c’est fort, c’est un livre plein de doute mais surtout d’espoir, qui donne envie de croire aux nouveaux départs. Comme quoi, même lorsque nous ne trouvons plus d’attrait à notre existence, qu’il nous semble nous être égarés, il faut prendre son courage à deux mains et savoir reconnaître le déclic qui nous sauvera.

Quelqu’un en vue, Inès Benaroya, Éditions Flammarion

Inès Benaroya dépeint les émotions avec justesse et empathie, son style sobre et précis nous immerge dans l’intimité de ses personnages. Elle nous pousse au voyeurisme, à l’image de Vincent qui regarde Valériane depuis sa fenêtre. Mais il n’y a rien de malsain dans cette observation minutieuse, ce ne sont pas des corps mais bien des vies que nous regardons. Ne dit-on pas que les yeux sont le miroir de l’âme ? Cette expression prend ici tout son sens. Vincent et Valériane se découvrent à travers une fenêtre, ils se fantasment pour, finalement, se retrouver eux-mêmes. Cette fenêtre est aussi bien physique que symbolique. Dans ce roman, qu’on pourrait presque qualifier d’initiatique, tout passe par les yeux. Telle est la force d’Inès Benaroya, elle parvient à retranscrire par des mots toute l’intensité d’un regard et des émotions qu’il peut susciter.

Un superbe roman qui dégage une envie de vivre communicative. Un réel coup de cœur !

Quelqu’un en vue, Inès Benaroya, Éditions Flammarion, 2016.

1 Commentaire le Quelqu’un en vue, l’amour à travers la fenêtre de la vie

  1. Noté dans ma PAL! Merci pour la découverte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*