C'est tout chaud !

Le Sympathisant : confessions d’un espion

Le Sympathisant, Viet Thanh Nguyen, Belfond

ROMAN HISTORIQUE — C’est un espion. Une taupe. Il ne se cache pas : au contraire, il est en pleine lumière, tout près du commandement, là où personne n’irait le soupçonner. Notre héros, dont nous ne connaîtrons pas le nom, est capitaine de l’armée du Sud Vietnam. Il assiste un général, avec qui il fuit le pays après la chute de Saigon. Exilé en Californie, notre homme feint d’être fidèle au général, tout en faisant des rapports aux communistes restés au pays.

Le roman de Viet Thanh Nguyen s’ouvre comme une confession et dresse le portrait d’un homme déchiré entre deux cultures, qui lutte pour préserver sa couverture au profit de son idéal politique, quitte à se salir les mains. Crise de conscience, doutes, certitudes : la psychologie de notre narrateur est savamment décortiquée, ce qui fait du Sympathisant un roman très subtil, porté sur l’introspection.

Le Sympathisant, Viet Thanh Nguyen, Belfond

C’est également un roman éminemment politique, avec un background historique soigné, qui oppose le chaos de la guerre à Saigon à la fausse quiétude des banlieues américaines, où votre passé peut se manifester brutalement et… fatalement. Fruit d’une union mixte, notre narrateur se sent tiraillé entre Occident (où il surprend toujours, tant sa connaissance de la culture américaine est pointue) et Orient (où vont sa loyauté, son cœur, ses convictions). Arrivé en Amérique, il se rend compte que son dilemme n’a rien d’universel mais que la question de l’identité taraude quand même ses compatriotes. On songe à Lana, élevée au Vietnam mais ivre de la liberté vécue aux États-Unis, qui rejette son éducation asiatique au profit des mœurs plus légères de l’Amérique des années 70. On pense à Madame Mori, née en Amérique mais issue d’une famille japonaise, sans cesse renvoyée à ses origines nippones, quand bien même elle se sent bien plus américaine que japonaise…

Le narrateur, lui, à force de frayer au sein des deux milieux opposés qu’il côtoie, se perd parfois entre les deux. Son idéal politique entraîne parfois des sacrifices avec lesquels sa conscience est à la peine. Est-ce que tout se justifie, dès lors que le but est grand ? La question se pose…

Roman que l’on sent très documenté, pas toujours facile d’accès par ailleurs, Le Sympathisant nous plonge dans la psyché trouble d’un homme déchiré entre deux allégeances, un agent double qui voit sa vie lui échapper… Une lecture de fait pas franchement légère mais très intéressante pour qui souhaite se pencher sur les liens entre Vietnam et Etats-Unis après la guerre…

Le Sympathisant, Viet Thanh Nguyen. Belfond, 2017. Traduit de l’anglais par Clément Baude.

A propos Emily Costecalde (621 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*