Jusqu’ici tout va bien pour les éditions Antidata

Une nouvelle fois, les éditions Antidata nous prouvent qu’elles sont à suivre, avec la publication de Jusqu’ici tout va bien, un recueil de nouvelles sur le thème de la phobie. La peur, c’est universel, et pourtant très personnel. Quel sujet plus adapté à un recueil de nouvelles ?!

L’ouvrage est petit et esthétique, et explore différentes peurs avec des angles très variés : la peur des distributeurs automatiques, des araignées, du sommeil,  des tapis, sont évoquées dans des nouvelles toutes très abouties. Bien sûr, elles ne sont pas égales, et certaines se détachent et touchent davantage le lecteur. Stéphane Monnot, que nous avions déjà découvert dans Noche triste, fait preuve de son talent coutumier en imaginant une étrange alternative aux antidépresseurs : le chien miroir, qui vous aide comme une béquille à sortir de votre dépression. Mais bien sûr, il y a dérive. Sinon ça ne serait pas marrant. Laurent Banitz, lui, étudie la peur du vide, et réussit à faire monter en nous l’angoisse de l’air, du vide, de l’altitude. A ne pas lire dans un avion, c’est certain !

Ludmila Safyane écrit elle une nouvelle qui touchera beaucoup de lecteurs, en prenant pour sujet d’écriture l’arachnophobie. Son héroïne reste figée devant sa voiture, dans laquelle elle a vu disparaître une araignée. Y monter, ne pas y monter ? Difficile de ne pas se reconnaître dans son désarroi et son impuissance face à cette petite bestiole anodine pour certains, terribles pour d’autres.

Image-phobie

Sébastien Gendron, qui ouvre le recueil avec une nouvelle insolite et métaphorique, prend pour sujet une phobie moins connue, celle des distributeurs automatiques, grâce à un personnage adepte des sites pornographiques et terrifié par sa carte bancaire.

Enfin, la plus terrible est probablement celle de Marie Lelièvre, absolument maîtrisée de bout en bout.

Telles sont les nouvelles qui marqueront le plus le lecteur : il y en a douze en tout, qui forment un recueil équilibré et réussi.

Jusqu’ici tout va bien, Collectif (Laurent Banitz, Olivier Boile, Bertrand Bonnet, Hélène Frank, Marie Lelièvre, Gilles Marchand, Stéphane Monnot, Ludmila Safyane, Christophe Ségas, Frédérique Trigodet, X). éditions Antidata, novembre 2013

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde 649 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.