Les Imaginales d’Épinal, 13è édition !

Les Imaginales, qu’est-ce que c’est ?

Les Imaginales, c’est un rendez-vous annuel, sous forme de festival consacrant les littératures et mondes imaginaires. Depuis leur création en 2002, par la ville d’Épinal, le festival n’a jamais cessé d’évoluer, jusqu’à devenir un des premiers salons internationaux des littératures d’imaginaire, et notamment de fantasy.
L’édition 2014, la 13e, se tiendra du 22 au 25 mai, toujours à Épinal (88).

Pendant quatre jours, plus d’une centaine d’invités venant de divers horizons (France, Europe, Canada, Etats-Unis, Amérique du Sud, Australie…), écrivains ou artistes, auteurs de romans de fantasy, historiques ou d’anticipation, de « bit-lit », de contes et légendes, de fantastique, en bref, de littératures de l’imaginaire, viennent partager leur passion avec un public chaque année plus nombreux. En 2013, les expositions, conférences, cafés littéraires et animations insolites ont rassemblé plus de 25 000 visiteurs dans le parc consacré à l’événement !

affiche-imaginales-2014

Les Imaginales, ce sont aussi des rendez-vous en-dehors du festival.

En dehors du festival proprement dit, il y a quelques rendez-vous très attendus par les auteurs et les lecteurs. Tout d’abord, les prix littéraires ! Tous les ans, Les Imaginales décernent plusieurs prix littéraires qui, traditionnellement, sont remis au cours du festival, mais dont les résultats sont connus bien plus tôt. Le jury, composé de journalistes, de critiques et de spécialistes, récompense du Prix Imaginales des écrivains, des illustrateurs, des essayistes et des traducteurs, et départage les meilleures œuvres de fantasy dans six catégories : roman francophone, roman étranger (traduit), illustration, jeunesse, nouvelle, prix spécial, et dont on attend encore les résultats pour cette année. Parmi tous les autres prix décernés aux Imaginales, on note également le Prix Imaginales des Collégiens, remis par les élèves de 4ème et 3ème des établissements participants, et attribué cette année à Yves Grevet pour Nox : Ici-bas, ainsi que son homologue, le Prix Imaginales des Lycéens, qui récompense cette année Loar, de Loïc Henry.
Mais ce n’est pas tout ! Pour la sixième édition consécutive, Les Imaginales proposent également une anthologie de nouvelles écrites par des auteurs des courants imaginaires. Titre de l’édition 2014 : Bardes et sirènes. Au sommaire, que des grands noms des littératures de l’imaginaire !

bardes-et-sirènes-antho-imaginales

Et quel est le programme de cette 13e édition ?

La liste des invités est visible sur le site et, cette année encore, il y a des pointures des littératures de l’imaginaire !
Au programme, avant et pendant le festival, des conférences, des débats, des expositions, une master classe d’écriture, des speed-dating entre auteurs et éditeurs, des cafés littéraires, des matchs d’écriture, des lectures géantes et spectaculaires, et une murder party. C’est riche, varié, et idéal tant pour les aficionados des genres imaginaires que pour les néophytes désireux de les découvrir. Le festival est ouvert à un large public : adultes et enfants y trouveront leur compte, la littérature jeunesse ayant une place importante dans la programmation.
Chaque printemps, un pays est l’invité d’honneur des Imaginales. L’idée de lire « sans frontières » a toujours été un des credo du festival, mais la présence marquée d’un pays où les genres de l’imaginaire ont une audience significative officialise, en quelque sorte, cette découverte de l’imaginaire via une culture différente. Le monde anglo-saxon domine historiquement le genre, mais l’imaginaire a heureusement droit de cité sur d’autres continents : l’édition 2013 avait convié l’Allemagne et, en 2014, ce sont les mondes hispaniques qui seront mis à l’honneur. Et ils seront représentés par des invités d’horizons divers : le cubain Yoss, un habitué, Javier Negrete, maître incontesté de la fantasy historique, Leandro Ávalos Blacha, récompensé à l’unanimité du prix Indio Rico 2007, récemment invité au salon du livre de Paris, ainsi que Juan-Miguel Aguilera, chef de file de l’imaginaire hispanique et également auteur de l’affiche de l’édition 2014 des Imaginales seront donc présents. Que du bonheur en perspective !

Outre les littératures hispaniques, l’édition 2014 sera également tournée vers l’histoire. Les liens entre histoire et fantasy sont évidents : en témoigne le succès de roman mêlant les deux genres, comme Les Dames du lac de Marion Zimmer Bradley (1930-1999). Et de nombreux auteurs contemporains travaillent les deux genres ensemble, créant des passerelles que les Imaginales encouragent. Pierre Pevel, par exemple, mêle fantasy et roman de capes et d’épées à la Dumas (Les Lames du Cardinal, Bragelonne). Pierre Bordage, de son côté, mêle histoire et anticipation dans une trilogie dans laquelle Jules Ferry est fusillé par les royalistes en 1882, où l’école est interdite au peuple, et des instituteurs risquent leur vie pour transmettre le savoir dans des classes clandestines (Ceux qui sauront, Flammarion). Par ailleurs, on commémore cette année le centenaire du déclenchement de la Première Guerre Mondiale, ainsi que les 70 ans de la Libération, donc le thème « Guerre(s) et paix » s’imposait. Ceci explique la présence de trois grands auteurs de romans historiques, abordant ces douloureuses périodes dans leurs romans : Didier Daeninckx, Roger Martin et Patrick Pécherot.
Et afin de décloisonner les genres, et de façon à traiter les thèmes de façon transversale, Les Imaginales ont choisi de placer côte-à-côte des auteurs de romans historiques, et des auteurs traitant l’histoire sous le prisme de la fantasy (Jean-Philippe Jaworski, Xavier Mauméjean, Justine Niogret ), des univers futuristes (Ayerdhal, Loïc Henry, Pierre Bordage) ou uchroniques (Johan Heliot).
À noter donc, les rencontres respectivement intitulées : Les guerres de l’Empire, un cliché littéraire ? (café littéraire en compagnie de Lionel Davoust et Xavier Mauméjean), Uchronies nazies : et si le Mal avait triomphé ? (café littéraire avec Jean-Pierre Andrevon, Eric B. Henriet et Johan Heliot), La France pouvait-elle poursuivre le combat en mai 1940 ? Un essai d’uchronie politico-militaire (table ronde avec Eric B. Henriet et Eric Vial), Mercenaires, tueurs à gages, commandos : s’attacher à des personnages négatifs ou ambigus ? (café littéraire avec Ayerdhal, Didier Daeninckx, Justine Niogret et Jean-Philippe Jaworski).

victor-dixen-coup-coeur-imaginales-2014
Victor Dixen, coup de cœur des Imaginales 2014

Mais ce n’est pas tout !
Cette année, le festival évoquera aussi la « folie zombie« , celle qui a poussé le public à se ruer en salles voir World War Z (Marc Forster, juillet 2013), à regarder massivement la série The Walking Dead (de Frank Darabont et Alan Kirkman), ou à lire BD et romans sur le sujet, dont le nombre ne cesse de croître. Et les auteurs francophones ne sont pas en reste, que l’on pense à L’Évangile cannibale de Fabien Clavel, à la série BD Zombies d’Olivier Péru & Sophian Cholet, ou bien à l’anthologie sur le thème des zombies à paraître à l’occasion des Imaginales chez Griffes d’Encres. Alors que ces histoires faisaient autrefois partie des séries Z, il y a désormais un véritable engouement. L’essayiste Julian Bétan, co-auteur de Zombies ! (Les Moutons Électriques), sera là pour participer aux cafés littéraires consacrés au sujet, et dont les participants s’interrogeront donc sur les raisons de cet enthousiasme.

« Moi, de toute façon, ces littératures fantastiques, j’y connais rien. »

Eh bien pas de panique ! Car Les Imaginales, ce n’est certainement pas réservé à un public de connaisseurs. D’une part car les auteurs, éditeurs, et différents participants seront ravis d’échanger avec tout un chacun. Les différentes manifestations, de plus, sont pensées pour plaire tant aux profanes qu’aux connaisseurs. D’ailleurs, le site des Imaginales a mis en ligne une super présentation des mondes imaginaires, avec exemples et définitions à la clef. C’est très clair, bien construit, l’article idéal auquel jeter un petit coup d’œil !

Toujours pas convaincu ?

Sachez que les Imaginales privilégient proximité et convivialité et les conversations entre auteurs et lecteurs ; la programmation et les intervenants sont de qualité. Et bien sûr, l’accès est totalement gratuit !
Par ailleurs, sachez que l’office du tourisme se plie en quatre pour proposer aux visiteurs des offres conviviales, savoureuses et originales parmi lesquels le Week-end Bon plan Imaginales, ou le séjour détente famille « Au cœur de l’imaginaire ». Et le TER Lorraine propose également des offres intéressantes à l’occasion des Imaginales.
Et si tout cela n’a pas suffi à vous convaincre, venez écouter les auteurs qui parlent merveilleusement de cette manifestation dans la vidéo de présentation de l’édition 2010 (et toujours d’actualité).

Les Imaginales, 22-25 mai 2014, Épinal (Vosges).
Pour toute l’actualité du festival, consultez le site, ou bien le blog !

par Oihana

A propos Oihana 539 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.