Déchirés : attentions aux Morbacs !

Déchirés, Chase Daniels et son pote Sténo le sont en permanence : accros à la méthamphétamine, les deux amis sont prêts à tout pour avoir leur dose, mentir, voler ou refourguer de la drogue à des ados. Ce sont des épaves, qui ont tout loupé dans leur vie… même la fin du monde !

Un jour, Chase se réveille et voit une gentille fillette avec des chaussettes à motif de parapluie égorger et dévorer un rottweiler. Il ne s’en inquiète pas, de prime abord. Whaouh, cette drogue est forte, ce délire a l’air réel ! Mais quand Chase se rend compte que Sténo a vu aussi l’atroce gamine qui ricane derrière la fenêtre, recouverte de sang canin, semblable à un « tampon usager », le doute n’est plus possible. C’est l’apocalypse, et les rues sont pleines de zombies qui se traînent en ricanant… Le tout, désormais, est de ne pas finir déchirés par les Morbacs, comme ils viennent désormais à être connus…

Désormais, Chase et Sténo n’ont plus qu’un but dans la vie : survivre. Enfin, survivre, et trouver de la meth car, avant d’être des survivants, ce sont surtout des junkies !

Décrit comme un croisement brillant entre The Walking Dead et Breaking Bad, Déchirés nous plonge dans la tête d’un héros peu ordinaire en la personne de Chase, aux pensées pour le moins imagées ! Si dans une société normale, le jeune homme semble tout faire pour s’autodétruire, dans un monde ravagé, il semble prêt à toutes les extrémités pour s’en sortir, et parvenir à reconquérir au passage le cœur de Kay, son ex-petite amie. Il parvient tant bien que mal à réunir un petit groupe d’épaves et, dans les rares moments de calme, le jeune homme se surprend à rêver de l’avenir. Et si cette catastrophe était l’occasion de repartir de zéro, de se construire sa petite utopie personnelle, de tourner le dos définitivement à une société qui l’a toujours rejeté ? Mais rapidement, la course-poursuite reprend. Peter Stenson ne nous laisse plus une seconde de répit et la pression grimpe en flèche. Les Morbacs sont partout et ils ont faim…

déchirés

C’est ce qu’on appelle un véritable page-turner : malgré un début un peu difficile, où il faut s’habituer à la familiarité du ton de Chase, à son humour souvent limite (dont la comparaison de la petite fille zombie à un tampax est une bonne illustration), on est très vite pris par l’intrigue. On se demande bien sûr si Chase et ses amis vont survivre, si Chase arrivera à séduire Kay de nouveau, et surtout, ce que nous ferions dans la même situation. Poussé par la nécessité, par l’instinct de survie, serions-nous capable de tuer, y compris des fantômes du passé ? Nouveau monde, nouvelles règles. Ce qui constitue la morale, l’ordre, la loi, n’est plus qu’un lointain souvenir. La Terre est devenue une zone de non-droit. Et pendant ce temps-là, Chase continue à nous faire sourire avec ses remarques « à la con » et ses comparaisons franchement limites.

Et si finalement Peter Stenson ne nous donne que peu de réponses à la fin du récit, et que la morale du roman peut sembler un peu limite, on ressort de cette lecture pleinement satisfait car on aura eu notre dose de frissons. Partez en virée dans la Civic de Steno sur les routes du Minnesota, vous ne le regretterez pas ! N’oubliez juste pas votre fusil à pompe !

Déchirés, Peter Stenson. éditions Super 8, août 2014. Traduit de l’Anglais par Pierre Szczeciner. [Rentrée littéraire 2014]

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde 663 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

2 Commentaires

  1. Aaah je veux, je veux et je veux encore <3 Dis, l'aspect drogue est pas trop lourd par moment? C'est le seul truc qui me fait un peu peur en fait avec ce roman x:

    • Un peu, à vrai dire, et on peut être dérangé par la morale sous-jacente. Mais à côté de cela, on est pris à fond dans l’intrigue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.