Un caillou dans la chaussure, deuxième roman pour Mathieu Tazo

Un caillou dans la chaussure, Mathieu Tazo, Daphnis et Chloé

L’an dernier, on vous avait présenté le premier roman de Mathieu Tazo, La Dynamique des fluides, où il était question de physique, d’avions qui tombent et de vengeance ! Juin a vu la parution de son deuxième roman, Un caillou dans la chaussure, sensiblement différent du premier, quoiqu’on y retrouve la patte de l’auteur et… une histoire de vengeance !

Samuel Marion est un obscur fonctionnaire attaché au Secrétaire des Droits de l’Homme. Fatigué, il commet un impair minuscule au téléphone et la journaliste qui l’a poussé à la faute s’épanche dans les médias, transformant allègrement ce qui lui a été dit. La carrière de Samuel est fichue et il est prié de bien vouloir récupérer son barda avant de fermer son bureau. Le même jour, le pauvre homme apprend que son père est décédé : définitivement, c’est une mauvaise journée.
Alors que le futur s’annonce sous des auspices peu agréables – chômage, déprime… – Samuel a une idée lumineuse ! Pourquoi ne pas aller s’installer dans la maison que ses parents s’étaient acheté à Barjance, un petit village de l’arrière-pays varois, afin d’y couler une retraite heureuse ? Pas de loyer exorbitant à débourser et cela tiendrait compagnie à la mère de Samuel. En plus, les élections municipales approchent et Samuel a désormais une idée en tête : devenir le maire de son village de vacances qu’il n’a plus revu depuis 25 ans!
Et le destin se remet à sourire à Samuel : l’élection est facile à gagner, il trouve un repreneur pour l’usine de lavande plutôt mal en point et il retrouve même Sonia, son amour de vacances, sur place, plus belle que jamais. L’inconvénient – outre le fait qu’il a déménagé avec sa femme et sa fille et que l’adultère ne lui fait pas plus envie que ça – c’est que le passé, à Barjance, n’est pas vraiment enterré. Pour remporter l’élection, Samuel a promis à un jeune gendarme qu’il pourrait enquêter sur la mort de son père, le gendarme Bardan, assassiné 25 ans plus tôt durant les fêtes du village. C’est un peu ennuyeux, car ce meurtre est le gros caillou dans la petite chaussure de Samuel. Nul besoin de chercher : ce meurtre, c’est lui qui l’a commis, 25 ans auparavant. Et il va sans dire qu’il aurait préféré que cela ne s’ébruite pas.

Le roman s’ouvre sur la fin de l’histoire : on sait que Samuel a survécu aux derniers événements, mais on ne sait encore rien de ce qui lui est arrivé. C’est donc avec une certaine curiosité que l’on aborde le roman. Comment, pourquoi, Samuel, alors âgé de 15 ans, a-t-il occis ce gendarme ? L’affaire a été soigneusement gardée secrète, puisque seuls les quatre meilleurs amis de l’époque savent qui est le meurtrier. Or, dès l’arrivée de Samuel à Barjance, on s’aperçoit que le secret n’est plus vraiment en sécurité. 25 ans se sont écoulés et les ex-meilleurs amis maintiennent seulement… l’entente cordiale. Il plane donc, sur le petit village, une ambiance assez pesante qui ne fait que renforcer le suspens ambiant !

D’autant que c’est un véritable roman noir qui se cache sous l’énigmatique titre. Barjance ressemble à tout ce qu’on peut imaginer d’un village… en pire. Le ressentiment est omniprésent : querelles de voisinage larvées, légers conflits de rien qui dégénèrent, mesquineries à n’en plus finir, petits secrets sordides que les uns et les autres s’amusent à faire ressortir, machinations bien huilées… on ne s’ennuie pas ! C’est un véritable roman noir et acide que signe Mathieu Tazo !

Un roman certes acide, mais aussi très drôle ! Car s’il y a mésentente au village, c’est dans un style caustique que l’auteur nous en parle. Comme, de plus, Samuel narre son histoire a posteriori, le narrateur a plus de recul que le Samuel vivant l’histoire : il n’est donc pas avare de petits commentaires sarcastiques sur ses aveuglements et autres errances dans les méandres de la machination qui lui tombe dessus, d’autant qu’il fait quantité de mauvais choix.

La Dynamique des fluides était un véritable road-trip vengeur ; avec Un caillou dans la chaussure, Mathieu Tazo trouve un juste équilibre entre comédie noire, humour grinçant et chronique sociale.

Un caillou dans la chaussure, Mathieu Tazo. Daphnis et Chloé, 25 juin 2015.  

A propos Oihana 510 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.