Retour à My Lai : un récit historique déchirant

RÉCIT HISTORIQUE — Attention ! Nous voilà face à la claque de la rentrée littéraire, avec Retour à My Lai, un roman aux accents de document sortant aujourd’hui aux éditions du Castor Astral. Pourquoi une claque ? Car le livre de Dominique Legrand nous plonge dans la tourmente de la guerre du Vietnam, avec des scènes d’une intensité et d’une horreur telles qu’il est difficile de sortir indemne.

Franck Palmer est un jeune Américain parmi tant d’autres. Comme nombreux jeunes hommes de sa génération, on l’envoie combattre au Vietnam. Dans ce pays lointain, Franck découvre la guerre dans toute son horreur, une horreur qui culmine avec ce qui restera dans l’histoire comme le tristement célèbre massacre de My Lai. En cette journée de mars 1968, sa compagnie décime tout un village de la manière la plus sauvage qui soit.

Franck réchappe de la guerre mais rentre en Amérique hanté par les scènes odieuses auxquelles il a assisté. Bien des années plus tard, Franck retourne au Vietnam…

Retour à My Lai, Dominique Legrand, Le Castor Astral

De son côté, Anh Thu Huong est une pianiste reconnue qui se produit sur les scènes les plus prestigieuses du monde. Quel est son lien avec Franck ?

Ce récit allie la précision et le réalisme d’un document historique à la force et à l’émotion d’un roman : Retour à My Lai est de ces livres qui ne peuvent que toucher, une sensation renforcée par l’ancrage historique du récit. Celui-ci nous dévoile l’horreur de la guerre (les champs de bataille, les massacres, les hommes qui perdent la tête et deviennent des monstres, le racisme) et les difficultés de l’après (stress post-traumatique, culpabilité, regrets, deuil…) avec beaucoup de pudeur et de justesse. Le style, tout en mesure, se prête totalement à une histoire aussi grave, aussi pesante : l’histoire, en toute circonstance, reste digne. Pourtant, malgré cette tristesse et cette violence, Retour à My Lai nous livre également de véritables moments de grâce : les personnages, tous meurtris qu’ils soient, peuvent peut-être, enfin, accéder à un semblant de rédemption. Bien que Franck ait eu l’impression de mourir lui aussi à My Lai, la vie a peut-être encore une surprise pour lui.

À la lecture de Retour à My Lai, le lecteur est profondément touché : il sort de cette lecture avec l’impression d’avoir entraperçu l’enfer, d’avoir levé le voile sur les pires travers de l’humanité, mais, aussi, d’avoir assisté à des moments très humains, très émouvants, lors de la rencontre entre les deux protagonistes. Une réussite !

Retour à My Lai, Dominique Legrand. Le Castor Astral, 18 août 2016.

A propos Emily Costecalde 667 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

1 Commentaire

  1. J’ai pu lire un extrait de ce roman en participant au prix littéraire Hors concours et j’ai adoré! Je vais m’acheter ce roman c’est certain! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.