Kushiel T1 : La Marque, un premier tome passionnant !

La Marque, Kushiel

FANTASY — En voilà un beau pavé : La Marque, premier tome de la trilogie Kushiel dont on parlait déjà beaucoup dans la blogosphère il y a dix ans, débarque en poche aux éditions Folio. Plus de 1 200 pages pour cette nouvelle édition : il m’aura fallu onze jours pour en venir à bout !

Bien sûr, comme la plupart des blogueurs épris de fantasy, j’avais déjà entendu parler de Kushiel. Le roman est sorti à la fin des années 2000 chez Bragelonne et à l’époque, j’ai souvenir d’avoir vu abondamment passer sa couverture. Mais étonnamment, je n’avais jusque là jamais éprouvé le besoin de franchir le pas et de le lire à mon tour. La faute, probablement, à sa réputation un brin sulfureuse…

Oui, car la marque dont il est question dans le titre, distingue l’héroïne, Phèdre, au niveau de l’oeil et la désigne aux yeux de tous comme une anguissette, une femme qui prend plaisir dans la douleur (autant dire, une bénédiction pour les sadiques). De fait, Phèdre est une courtisane de luxe, qui a passé son enfance dans un bordel de prestige. Elle se destine à la prostitution, probablement dans un lupanar spécialisé dans les arts SM quand elle passe finalement sous la tutelle du mystérieux Anafiel Delaunay. Delaunay voit en effet tout de suite le pouvoir qu’il peut tirer de la grande sensualité de la jeune fille : il l’élève pour en faire une espionne accomplie…

Roman dense, riche en détails, La Marque mérite aussi bien sa réputation olé olé que les éloges dont on l’a couvert : ce premier tome est ainsi le prix Locus du meilleur premier roman 2002 ! L’univers construit par Jacqueline Carey, qui s’appuie sur une version fantasy de l’Europe et un détournement imaginatif des mythes judéo-chrétiens, est brillamment peuplé, et l’autrice y détaille avec bonheur les différents jeux de pouvoir qui animent son monde. Amateurs de fantasy fouillée et politique à la Game of Thrones : vous trouverez assurément votre bonheur ! Ce tome, très long et délicieusement complexe, vous entraînera sur les routes, en fuite, dans les palais, et même au sein d’une guerre !

Dans cet univers rude et politiquement complexe, Phèdre prospère grâce à son corps : celui-ci est une arme. D’où les scènes olé olé, car Phèdre est avant tout une prostituée, et elle utilise le sexe pour obtenir ce qu’elle veut : de l’argent, des renseignements, une action politique… Ces scènes sont relativement détaillées et effaroucheront sans doute les plus sensibles d’entre vous, surtout que, rappelons-le, Phèdre semble exciter les penchants sadiques de la moitié du pays. Au début, j’étais très mal à l’aise vis à vis de ces scènes qui laissaient supposer une romantisation de la prostitution, qui semblaient une apologie de la cruauté au lit. Mais l’autrice veille bien à développer au fil des pages l’ambivalences de Phèdre, sans cesse en train de lutter contre sa nature, qui lui fait désirer la méchanceté et la violence, et s’amouracher de ceux qui lui veulent du mal tout en se détestant pour cela… Oui, c’est vrai, vous le devinez : c’est très spécial.

Un dernier mot sur l’écriture, mais pas des moindres : c’est vraiment très joliment écrit. Le style est ciselé et élégant. Les descriptions, en particulier, brillent par leur poésie. C’est un vrai plaisir de lecture, qui contribue énormément à l’attrait de ce roman.

Au final ? Je me demande bien pourquoi j’ai attendu plus de dix ans pour découvrir ce roman. Il plaira aux amateurs de fantasy historiques. Ne vous laissez pas décourager par l’ampleur de ce premier tome : c’est une porte ouverte vers un univers de fantasy vraiment fascinant !

Kushiel T1 : La Marque, Jacqueline Carey. Folio, 9 juin 2022. Traduit de l’anglais par Frédéric Le Berre.

Je vous invite aussi à lire l’avis de Melisande, qui est probablement LA fan française numéro 1 de la série !

A propos Emily Costecalde 959 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.