Bane and Shadow : pirates, apprentis sorciers et assassins en roue libre !

L'Empire des tempêtes, Hope & Red, Jon Skovron, Bragelonne

FANTASY — L’année dernière, nous vous parlions du premier tome de L’Empire des tempêtes de Jon Skovron. Cet auteur aux multiples talents avait troussé un début de saga épique et diablement efficace ; malgré une petite baisse de rythme, le tome 2 est de la même eau !

Un an s’est écoulé depuis la fin du premier tome, qui voyait Red être pris par les biomanciens et Hope en fâcheuse posture. Douze mois plus tard, donc, Red est toujours l’otage de la secte de magiciens-mystiques-scientifiques-fous de l’empereur, qui pratiquent sur lui on ne sait quelles expériences malsaines – car les biomanciens sont forcément ou en train de fomenter un mauvais coup, ou en train d’expérimenter les limites de l’éthique et de la morale, comme on le verra plus tard. Heureusement, Red peaufine chaque jour sa couverture et s’implique donc de plus en plus dans la vie du palais : meilleur (et seul) ami du prince héritier Leston, il s’échine à semer la zizanie et des petits grains de folie au sein d’une Cour très guindée et peu imaginative. Du moins le pense-t-il… car si côtoyer les nobles semble moins dangereux que la vie dans Cercle Paradis, Red ne tardera pas à affronter d’autres types de périls !
Hope, de son côté, a repris l’identité de Bane la Terrible, légendaire pirate. À bord de son vaisseau, et aux côtés de la fine équipe de pirates que l’on connaît, elle traque les navires impériaux, dans le but d’anéantir les biomanciens. Jusqu’au jour où elle découvre qu’ils sont sans doute en train de mener, quelque part dans l’archipel, une expérience encore plus sinistre que celle qui a décimé son village… Il ne lui en faut pas plus pour décider de mener une attaque contre les fortins biomanciens !

Bane & Shadow, Jon Skovron

On retrouve donc avec grand plaisir l’univers développé dans le premier tome  : l’Empire des tempêtes étant sis dans un archipel très étendu, le roman fait la part belle aux scènes maritimes avec force abordages, poursuites et batailles maritimes et autres scènes fleurant bon l’iode et le sel marin. Les pirates sont bien présents, tout comme la population des bas-fonds, ce qui laisse la place au sein de l’intrigue aux magouilles et autres petits arrangements crapuleux.
D’ailleurs, l’histoire compte un certain nombre de sous-intrigues : en effet, si Hope et Red, chacun de leur côté, sont focalisés sur leur objectif de défaire la secte des biomanciens, cela passe par des alliances improbables, un certain nombre d’attaques de pirates, la reprise de tout un quartier de Laven-la-Nouvelle, la découverte des dessous de la Cour, une ambassade étrangère et encore bien d’autres choses. Malgré cette multiplication de sous-intrigues, le rythme du début du roman est nettement plus posé que dans le premier tome et, dans une première partie, on a même l’impression qu’il ne s’y passe pas grand-chose, malgré une tension assez forte. On ne va pas se mentir, l’objectif des deux protagonistes est assez ambitieux et semble difficilement atteignable, ce qui suffit à entretenir le suspense quant à l’issue du récit du début à la fin, sans toutefois lui faire atteindre des sommets. Heureusement, la deuxième partie se révèle un peu plus trépidante : les sous-intrigues finissent par se rejoindre et l’on voit mieux où l’on va.

L’auteur n’est pas avare de péripéties rocambolesques, osées ou résolument périlleuses. Âmes sensibles, préparez-vous au choc : il se pourrait que certains personnages perdent ici quelques plumes, voire un peu plus que cela !
Hope et Red restent les figures centrales, mais la galerie de personnages gravitant autour d’eux prend de plus en plus de consistance et place au centre de la scène des personnages qui n’étaient que très secondaires dans le premier tome. Ainsi, Brigga Lin, Ronce et Petite Abeille volent quelque peu la vedette à leurs mentors respectifs… et ces changements sont bien agréables ! De même, l’auteur introduit de nouveaux personnages qui font, peu à peu, basculer l’intrigue vers des versants plus politiques ou stratégiques – puisque s’y mêle carrément de l’espionnage ! Au titre des personnages, il est intéressant de remarquer que l’intrigue s’appuie presque exclusivement sur des figures féminines : Red est de la partie, évidemment, mais peu nombreux sont les personnages masculins d’envergure autour de lui – du moins peu nombreux sont ceux qui survivent.

Avant de conclure, il faut parler du style. S’il est un peu moins présent que précédemment (pour des questions d’alternance de personnages et de nouveaux points de vue), le style oral si fleuri et si pittoresque de Laven-la-Nouvelle refait ici son apparition : c’est truculent, très imagé, souvent très drôle et certaines répliques méritent vraiment d’être savourées à haute voix ! Qu’on ne s’inquiète pas : ces inventions langagières restent, malgré tout, parfaitement compréhensibles (et au cas où elles ne le seraient pas, il suffit de jeter un bref coup d’œil au lexique proposé en fin de premier tome).

Malgré l’impression tenace que l’intrigue tient à bien peu de choses sur une longue première partie, on retrouve l’ambiance exaltée des aventures de piraterie qui avait été si marquante dans le premier tome. Hope et Red s’efforcent encore et toujours de défaire les biomanciens, mais ils jouent désormais sur la corde raide et il n’est pas sûr qu’ils s’en tirent sains et saufs, en ayant fait des choix qu’ils pourront assumer par la suite… Le troisième tome, dont on est très curieux de découvrir la teneur, répondra, on l’espère, à cette interrogation !

L’Empire des tempêtes, tome 2, Bane & Shadow, Jon Skovron. Traduit de l’anglais par Olivier Debernard. Bragelonne, 16 mai 2018.

A propos Oihana 510 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.