Dis au revoir à ton poisson rouge, une belle lecture d’été !

ROMAN ADO — Pascal Ruter est professeur de français. Entre deux cours, il écrit des romans pour la jeunesse. Son premier titre, Le Cœur en braille, a d’ailleurs connu un succès retentissant et une adaptation cinématographique remarquée, il y a deux ans. Aujourd’hui, on vous parle de son dernier titre en date : Dis au revoir à ton poisson rouge.

Andréas, 15 ans, est un skateur. Il vit skate, pense skate, mange skate. Au grand dam de ses parents, d’ailleurs, deux chercheurs officiant à l’Institut Pasteur, et qui espèrent voir leur fils s’intéresser à d’autres sujets. Justement, alors qu’Andréas ne pense qu’à sa prochaine figure, ses parents lui collent une correspondante anglaise dans les pattes, à aller récupérer à l’aéroport. Or, là, tout va de mal en pis… Car ses parents disparaissent sans laisser la moindre trace dans l’aéroport, alors qu’ils étaient en train de régler le parking. Ou, pour être très précis, Andréas retrouve un bijou de sa mère… et la carte bleue de son père, abandonnés au sol. C’est louche ! Flanqué de Mary, qui a le bon goût d’être parfaitement francophone, très débrouillarde, douée en informatique et dynamique à souhait, Andréas se lance à la poursuite de ses géniteurs. Direction le Brésil ! Bye bye musées et sorties culturelles, et bienvenue dans la jungle !

Dis au revoir à ton poisson rouge, Pascal Ruter, Didier jeunesse

Pour les amateurs de Pascal Ruter, vous retrouverez dans ce roman son style plein d’humour et de gouaille. Difficile de ne pas lire certaines scènes ou certains échanges sans pouffer de rire ! Dès la disparition des parents d’Andréas, on plonge dans un tourbillon quasi-ininterrompu de péripéties, qui s’avèrent plus rocambolesques les unes que les autres : il y a des courses-poursuites en skate, des attaques informatiques de haute-volée, des voyages épiques sur le continent américain et des recherches quasiment ésotériques sur les pouvoirs des insectes. Car si les parents d’Andréas sont, à son avis, “inintéressants”, c’est en réalité loin d’être le cas et leurs compétences scientifiques sont très prisées. Mais la partie scientifique occupe la portion congrue : en effet, Andréas et Mary finissent par comprendre de quoi il retourne et les implications des travaux de recherche des parents du jeune homme, mais le duo est surtout concentré sur sa survie ! Ce qui explique ce tourbillon ininterrompu d’actions survoltées, qui s’enchaînent parfois à la limite de la cohérence. Heureusement, la fluidité du récit, la vivacité des réparties et l’humour extrêmement présent suffisent à rattraper le lecteur un peu perdu. D’autant que le tout se tient et que le fil rouge, une fois parvenu à la fin, est parfaitement clair.

Le duo de personnages fonctionne à merveille : Andréas, dans ce coup dur, peut compter sur le sang-froid de Mary, ses talents de débrouillardise et son réseau de hackeurs (qui forment le Deep Pink Web, DPW pour les intimes). On regrettera toutefois que le mystère autour de la sœur d’Andréas ne soit pas totalement débroussaillé : certes, cela laisse tout loisir aux lecteurs de cogiter, mais on aimerait en savoir plus !

Si vous cherchez une lecture d’été à la fois amusante, palpitante et très enjouée, notez donc au rayon adolescent Dis au revoir à ton poisson rouge : cette lecture haute en couleurs, un brin déjantée et très enlevée devrait vous permettre de vous évader !

Dis au revoir à ton poisson rouge, Pascal Ruter. Didier jeunesse, mai 2018.

A propos Oihana 497 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.