Lectures confinées #6 : des relectures !

LIVRES — Petit tour d’horizon des dernières lectures d’Oihana, qui a profité du confinement pour 1/participer au challenge de lecture Week-end à mille 2/relire des débuts de série pour mieux en apprécier les derniers tomes fraîchement parus.

Chevauche-brume, Thibaud Latil-Nicolas (Mnémos) / Temps passé depuis la première lecture : 1 an

De quoi ça parle ? La neuvième Compagnie du Bleu-Royaume, au retour d’une énième bataille se voit missionnée par son suzerain. Direction le nord du pays, pour enquêter sur un phénomène magique, la Brume d’Encre. Celle-ci a toujours été là mais, depuis peu, elle crache des monstres qui terrorisent et déciment la population. Alors que le clergé et le collège des magiciens se disputent sur les raisons de cette modification, Saléon emmène ses hommes droit dans les ennuis…

C’est bien ? Très ! D’ailleurs, la très bonne surprise a été de découvrir en milieu d’année dernière que, finalement, l’auteur bossait sur une suite ! Le récit mêle intrigue magique, énormes bagarres trépidantes et un brin d’ambiance horrifique : tout  fonctionne à merveille. L’auteur nous offre une compagnie de personnages bruts de décoffrages que l’on suit avec plaisir. Certains s’amendent, d’autres pas du tout (et on adore les détester) mais tous ont une personnalité propre.
On aime pour… le style soigné, les péripéties qui s’enchaînent à bon train et l’intrigue hyper cinématographique. Point bonus : même si la suite est désormais sortie, ce roman peut se lire comme un one-shot !

Les informations : Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas. Mnémos, 21 février 2019, 311 pages. 

 

Véridienne, Chloé Chevalier (Les Moutons électriques) / Temps passé depuis la première lecture : 5 ans

De quoi ça parle ? Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup a fort à faire entre l’épidémie de Preste Mort qui ravage ses terres, les prémisses d’une guerre civile, la menace de l’empire oriental et un roi qui semble indifférent au marasme dans lequel est plongé le pays. Pire, les deux princesses (chacune héritière d’un domaine du royaume) et leurs Suivantes (sortes de supers premiers ministres attachées aux têtes régnantes dès la naissance) n’ont que faire du climat politique et préfèrent mener une adolescence frivole, sans penser aux conséquences. D’ailleurs, alors qu’elles auraient dû être au nombre de deux (une par princesse), les Suivantes sont trois, et cette irrégularité aura évidemment de dramatiques conséquences. Sur ces entrefaites, le prince héritier que l’on pensait mort depuis bien longtemps, fait une réapparition inopinée…

C’est bien ? Non ! C’est absolument génial ! Evidemment, le résumé ci-dessus peut paraître un peu cryptique, mais c’est compliqué à résumer correctement sans divulgâcher l’ensemble de l’intrigue. Et pour autant, l’histoire n’est pas compliquée à suivre. Mais elle fait partie de ces histoires qui sont meilleures lorsque leurs révélations sont lues en temps et en heure ! Dites-vous également que si le premier tome peut ressembler à un savant Gossip Girl sur fond de fantasy, les romans de Chloé Chevalier sont en fait nettement plus fins et profonds que cela. Grosse originalité, déjà : on lit l’histoire dans les journaux intimes des différents personnages, donc légèrement a posteriori, dans un montage très ingénieux, qui rend l’intrigue absolument passionnante !

On aime pour … le mélange détonnant entre les réalités politiques de l’univers et la frivolité des 5 protagonistes, le “vrai-faux roman épistolaire”, mais aussi suivre des personnages de l’enfance à l’âge adulte et entrevoir déjà comment politiquement, tout cela va partir en quenouille….

Les informations : Récits du Demi-Loup, tome 1 : Véridienne, Chloé Chevalier (Les Moutons Electriques), août 2015. 

 

Les Terres de l’Est, Chloé Chevalier (Les Moutons électriques) / Temps passé depuis la première lecture : presque 4 ans

De quoi ça parle ? Deux ans ont passé et la Preste Mort poursuit ses ravages dans le pays. La révolte gronde chez le peuple, comme chez les comtes. La scission entre les deux princesses se creuse chaque jour davantage, malgré les efforts de leurs Suivantes, et leurs querelles de jeunesse se transforment peu à peu en de dangereux jeux de pouvoir, qui pourraient signer la perte du royaume. Justement, l’Empereur des Terres de l’Est semble subitement se rappeler qu’il a un voisin occidental…

C’est bien ? Autant que le premier tome ! Sauf qu’on a quitté Gossip Girl pour un vrai roman d’intrigues politiques : complots, traîtres, renégats, alliances discrètes, petits coups bas et méchantes révélations sont au menu ici. La révolte gronde ? Parfait, il n’y a plus qu’à asticoter les révoltés. Le palais tremble ? Encore mieux, le trône sera plus facile à ramasser. Le contexte géopolitique est hyper soigné et on a la fascinante impression de voir les rouages se mettre en place.

On aime pour… le climat de plus en plus poisseux, l’atmosphère moins young-adult que dans le tome précédent, le soin apporté à l’intrigue politique, et le savant agencement (toujours) entre les écrits des protagonistes, qui donne parfois la parole à unetelle pour mieux la reprendre à telle autre.

Les informations : Récits du Demi-Loup, tome 2 : Les Terres de l’Est, Chloé Chevalier. Les Moutons électriques, août 2016. 

Mers brumeuses, Chloé Chevalier (Les Moutons électriques) / Temps passé depuis la première lecture : 3 ans 

De quoi ça parle ? Pour les renégats, l’heure n’est plus aux regrets et rien ne viendra plus entraver leur plan. Pour la première fois, Véridienne et les Eponas lèvent les armes l’un contre l’autre. Les Suivantes doivent se faire une raison. Leurs princesses attitrées leur retirent, à tort ou à raison, toute confiance, leurs terres se transforment en cimetières, les désastres semblent ne plus jamais vouloir s’arrêter… Le sang des amies d’enfance est prêt à couler. Les rêves se fanent, les espoirs se muent en vaines illusions, amitiés et amours se délitent, tandis que le Demi-Loup, les yeux bandés, danse au bord du gouffre.

C’est bien ? Ah la la, non, vous dit-on, c’est toujours nettement mieux que bien. C’est palpitant. C’est stressant dans le meilleur sens du terme. Même à la relecture, on ne peut s’empêcher de s’angoisser pour la suite des opérations, d’espérer que cela ne va pas si mal tourner qu’on le pressent, de se demander comment tout cela va bien pouvoir se goupiller au final. On a encore gagné en noirceur dans l’histoire, qui se déroule à un rythme qui semble effréné ; et c’est vraiment pas mal d’obtenir cet effet quand on raconte l’histoire uniquement via des journaux intimes ou des lettres. C’est dire si l’autrice a assuré !

On aime pour … l’aspect inéluctable de l’intrigue, dont les engrenages minutieux se mettent doucement mais sûrement en branle. On aime aussi découvrir le point de vue d’un personnage qui, jusque-là, hantait seulement les toiles de fond : plein de nouvelles perspectives à se mettre sous la dent ! On aime la fin qui laisse (comme dans les opus précédents) sur des charbons ardents !

Les informations : Récits du Demi-Loup, tome 3 : Mers brumeuses, Chloé Chevalier. Les Moutons électriques, juin 2017.

A propos Oihana 577 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.