Cannibale : 1 livre, 2 lectrices et 1 avis unanime

Danielle Thiéry est l'une des figures incontournables de la scène polar.

THRILLER YOUNG ADULT — Danielle Thiéry, ancienne commissaire divisionnaire, est une des grandes plumes de la littérature policière francophone. Cet automne, elle publie un nouveau roman du genre destiné aux adolescents et jeunes adultes : Cannibale.

La nuit de la fête de la musique, Roxane, une adolescente, est retrouvée au bord de la route, incohérente et désorientée, incapable de dire qui elle est. Mais elle porte des marques évidentes d’agression qui nécessitent son hospitalisation.
Un peu plus loin dans la forêt, sa classe de lycée célèbre le début de l’été. L’ambiance de la fête a pourtant du mal à décoller : dans la journée, toute la classe a participé à une course d’orientation sans portable ni aucun objet connecté. Or, un binôme n’est toujours pas revenu. Et il fait nuit noire. Où sont donc passés Roxane et Raphaël ? Olympe, leur camarade, est sur les dents. Et ça ne s’arrange pas lorsqu’elle s’aperçoit que le capitaine de police en charge de l’affaire n’est autre que son propre père…

Le résumé est on ne peut plus alléchant, mais qu’en est-il réellement ? Pas de suspens : dans l’ensemble, on a vraiment apprécié ce roman mais on note quand même quelques bémols. On regrettera notamment une deuxième moitié de récit qui s’essouffle et qui laisse un certain nombre de questions en suspens. On aurait aimé un peu plus de réponses ! Car enfin, on ne sait presque rien du coupable, et l’intrigue s’achève sur un vaste flou qui laisse sur sa faim.
La vraisemblance et la cohérence du récit en pâtissent forcément un peu, tout comme le suspense. A force de sauter les explications, on se retrouve à devoir prendre pour argent comptant les développements de l’enquête… lesquels ne viennent en rien éclaircir la conclusion. De plus, certains détails ne collent pas… et on aurait aimé savoir pourquoi et comment se sont réellement déroulés les événements.
Enfin, les Vosgiens pur souche et les fans ultimes des Imaginales, qui connaissent Épinal, seront peut-être perdus, voire un peu déçus du traitement qui est fait de cette jolie ville. Volonté de brouiller les pistes pour favoriser la fiction ou bien manque de recherche en amont de l’écriture ? Mystère ! Ça ne devrait cependant pas déranger la lecture de tous les gens qui ne connaissent pas la préfecture des Vosges.

Malgré tout, on se prend au jeu ! Ce roman se dévore et l’on se surprend à progresser très (très) vite dans sa lecture. Dans la première partie du roman, l’autrice dose savamment les informations qu’elle distille, ce qui donne à l’intrigue un suspens des plus agréables. Les chapitres courts donnent eux aussi du rythme : impossible de lâcher sa lecture !
On appréciera aussi le fait que ce thriller soit écrit pour les lycéens et les mette directement en scène. L’autrice ne se cantonne pas aux personnages adultes (les parents, les policiers, etc.) et fait la part belle aux pensées d’Olympe et de Roxanne, qui ont des caractères pour le moins différents. D’ailleurs, si les chapitres consacrés à Olympe sont limpides, ceux de Roxanne, plus tortueux, induisent une ambiance de malaise assez convaincante.

Olympe nous offre d’ailleurs un beau duo père-fille que l’on prend plaisir à suivre. Difficile de s’affirmer face à un père capitaine de police, notamment quand c’est à cause de lui que l’on doit déménager et tout quitter, et la jeune fille s’en sort finalement plutôt bien. On découvre rapidement leur complicité, mise à mal pour les besoins de l’enquête.

Finalement, même avec deux lectures, ce roman met tout le monde d’accord : malgré une intrigue un peu trop brouillonne, pas toujours vraisemblable, on se laisse emporter par le rythme du récit et la forte ambiance de malaise instaurée dès les premières pages. Un livre parfait comme lecture d’automne, pour frissonner bien à l’abri sous sa couette en regardant la pluie tomber par la fenêtre. À conseiller aux grands collégiens et aux lycéens férus de thriller, dès 14 ans !

Cannibale, Danielle Thiéry. Syros, 8 Octobre 2020.

 

Par Coralie et Oihana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.