Mystères à minuit : sorcières en liberté !

ROMAN JEUNESSE — Camille Brissot a de nombreux romans jeunesse, adressés aux plus jeunes ou aux adolescents, à son actif.
Sa dernière série en date, Mystères à minuit, vient de se voir complétée d’un deuxième tome aux accents dignes d’Halloween : Le Cercle des sorcières. 

Bienvenue à Minuit, 3500 habitants et 736 fantômes ! Victor, 12 ans, est un enfant de minuit. Ce qui ne signifie pas seulement qu’il habite la petite ville, mais aussi et surtout qu’il est né à minuit, la nuit d’Halloween : il a donc la possibilité de voir et d’interagir en permanence avec les fantômes !
Justement, son meilleur ami, Balti (lui aussi âgé de 12 ans, mais depuis 500 ans) est le fantôme d’un enfant mort de la peste. Tous deux ont déjà proposé leurs services de chasseurs de mystères – dans un premier tome sorti un peu plus tôt dans l’année et lisible tout à fait indépendamment.
Minuit se prépare cette fois à une soirée d’Halloween mémorable : une équipe de tournage est présente et compte bien réaliser un documentaire sur les fantômes locaux, ce qui a boosté le tourisme. Mais il se trouve que les fantômes de la ville se mettent à disparaître les uns après les autres… Voilà quelque chose qui inquiète Victor, Balti et leur amie Tamara (une jeune minuitienne descendante d’une antique sorcière celte !). Ils mènent l’enquête !

Premier bon point, donc : vous pouvez lire les deux tomes indépendamment ! Évidemment, si vous n’aviez pas lu le tome 1, cet opus-ci vous donnera quelques informations sur ce qu’il contenait mais surtout la grande envie de lire le tome manquant !
Dès les premières pages, on est plongés dans l’ambiance de cette petite ville hantée – puisqu’elle dispose carrément d’un petit train fantoma-touristique, qui fait découvrir aux visiteurs les hauts-lieux de la hantise. Le récit s’adresse à des préadolescents et nous plonge très rapidement dans le bain : la situation est rapidement exposée, et l’élément perturbateur arrive bien vite.

Les chapitres, courts et rythmés, rendent la lecture très prenante. L’autrice installe la tension peu à peu et nous emmène vers un final échevelé ! Les péripéties, en effet, vont bon train, portées par un trio de personnages vraiment attachants. Même si deux d’entre eux sont incapables de communiquer (car Tamara ne peut pas voir Balti !), l’amitié est forte entre les trois enquêteurs. Les taquineries ne sont donc pas en reste, et on assiste à quelques vigoureux échanges de réparties. L’humour est en effet bien présent dans le texte, mais pas de façon trop lourde, et bien souvent par des interventions de l’autrice, dans des petites notes de bas de page qui viennent nuancer ou appuyer les propos des personnages. Cela change, c’est drôle, et facile à suivre grâce aux changements de typographie !

En bref, voilà un roman jeunesse qui a tout bon : de l’humour, de l’enquête, un brin d’angoisse et une histoire mêlant fantômes et sorcières avec brio. Un titre qui devrait plaire aux plus jeunes (et aux plus âgés qui n’hésiteront pas à aller le piocher dans les bibliothèques de leurs cadets) !

Mystères à Minuit, tome 2 : Le Cercle des sorcières, Camille Brissot. Syros (Oz), septembre 2020. 

A propos Oihana 614 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.