La chronique de Julia, lectrice de 2 ans et demi #2

La chronique de Julia

LITTÉRATURE JEUNESSE — Julia, deux ans et neuf mois, baigne dans les livres depuis qu’elle est née ! Forcément, avec une maman lectrice qui travaille dans le milieu du livre, il y en a partout à la maison ! Elle s’intéresse beaucoup aux albums, et au monde écrit en général. Voici les albums qui ont retenu son attention pendant les vacances de Noël.

Bébés : Mon imagier des animaux : « c’est crô mignon » (sic.)

Bébés mon imagier des animaux

L’enfant de 2/3 ans est souvent assez friand des imagiers, c’est en tout cas le cas de notre mini-rédactrice en herbe, qui aime aussi beaucoup les animaux, et encore plus les bébés animaux ! Aussi, difficile de faire l’impasse sur le joli imagier cartonné proposé par l’agence photo Naturagency ! L’enfant feuillette les pages  et s’extasie devant les petits animaux si adorables (Julia s’est exclamée un paquet de fois que c’était « crô crô mignon »), avec leurs parents. L’enfant apprend au passage le nom des petits.  Au total, 22 bébés animaux à découvrir en photos. On apprécie le fait d’y trouver aussi bien des animaux courants, comme nos meilleurs amis les chiens et chats que d’autres beaucoup moins connus des petits (le manchot, le généruk…). Un must-have pour les petits, de 18 mois environ jusqu’à 4/5 ans !

Bébés : mon imagier des animaux, Naturagency. La Martinière jeunesse, janvier 2021.

Comme on s’aime : ode aux doudous !

Comme on s'aime

Ah, les doudous ! On sait bien qu’ils ont un rôle de choix dans la vie de nos enfants ! Impensable pour notre fille d’aller au lit sans le sien. Aussi, Comme on s’aime a une résonance particulière pour nos petits : conçu comme une véritable déclaration d’amour d’une petite fille à son doudou, cet album tout mignon est de ceux qui sont parfaits pour le coucher. Lové contre son parent, l’enfant observe les couleurs toutes douces, un peu pastel, et le dessin aux rondeurs réconfortantes. Le message est émouvant, idéal pour un moment câlin avec le petit (et le doudou bien sûr). On cherchait un album feel-good pour bambin, on l’a trouvé !

Comme on s’aime, Marie-Sabine Roger et Rosemary Shojaie. Didier jeunesse, 2020.

Le Portrait du lapin : tel est pris qui croyait prendre !

Le Portrait du lapin

Il était une fois un lapin fort riche, qui désirait se marier. Il décide d’envoyer son portrait à une fiancée potentielle, mais n’y connait rien à l’art. Heureusement, son ami Cochon lui conseille un peintre… Mais celui-ci rend, contre beaucoup d’argent, une toile vierge ! Cet album est à la fois très drôle, très bien écrit (tout en vers !), et très joliment dessiné. C’est une fable sur l’art (avec de belles pages sur l’art contemporain et de nombreuses références qui parleront plus au parent qu’à l’enfant), et sur l’escroquerie, car notre lapin va tomber sur un peintre véreux (mais il se vengera de manière étonnante). C’est typiquement un de ces albums très réussis qui se prêtent à double lecture : l’enfant s’amuse, mais le parent également ! Une belle réussite !

Le Portrait du lapin, Emmanuel Trédez et Delphine Jacquot. Didier jeunesse, 2020.

A propos Emily Costecalde 775 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.