Les Temps ultramodernes, voyage dans un Paris alternatif !

Les Temps ultramodernes, Laurent Genefort

IMAGINAIRE — Imaginez Paris en 1925. Vous vous le figurez ? Bien, très bien. Mais maintenant imaginez que ce Paris des années folles soit totalement différent de ce qu’il est advenu en vrai. Imaginez que, suite à la découverte de la cavorite, un métal miraculeux qui supprime la gravité, notre capitale voit des voitures, des paquebots et des trams envahir ses cieux. Imaginez un peu que, grâce à cette découverte, le voyage pour Mars n’est pas plus inimaginable qu’une traversée de l’Atlantique. Imaginez un peu !

C’est le pitch de départ des Temps ultramodernes, roman audacieux qui emprunte à l’uchronie, avec une ambiance un peu steampunk, pour réécrire la colonisation d’une planète Mars qui ressemble beaucoup au continent américain, par bien des aspects. Il fallait y penser, Laurent Genefort l’a fait, et c’est follement réussi !

Le roman suit plusieurs personnages, parmi lesquels Renée, une institutrice en quête d’un nouvel emploi. Après l’essor foudroyant qu’a permis la découverte de la cavorite, une crise économique sans précédent a frappé le monde quand celui-ci s’est rendu compte que les bénéfices apportés par le mystérieux métal sont très limités dans le temps. De plus, les filons sont presque épuisés ! Il faudra bientôt que l’humanité retourne sur le plancher des vaches, sauf qu’entre temps, celle-ci a pris le goût de la légèreté de la cavoradiance !  Renée rejoint donc des milliers de chômeurs et sa vie bascule quand elle recueille un Martien blessé (il s’agit d’une espèce qui emprunte aux humains, et aux chauve-souris et qu’on appelle Erloor). On suit aussi un flic aux portes de la retraite en quête d’une ultime affaire, une jeune journaliste ambitieuse, un médecin au lourd passé et un jeune artiste tombé dans un mouvement anarchiste qui le dépasse…

Fort d’un univers léché et extrêmement fécond, où les paquebots s’arriment à une des quatre Tours Eiffel avant de s’envoler pour l’espace et où les nantis ne touchent presque plus sol, Les Temps ultramodernes aborde des thèmes variés comme la politique, les idéaux en tout genre (politiques, professionnels…) mais aussi dérives colonialistes, racismes et crimes eugéniques. Les raisons de se révolter sont nombreuses dans ce roman : face aux agissements de l’odieux Dr Chery ou aux préjugés et aux violences dont sont victimes les Erloors, le lecteur ne peut rester de marbre. L’intrigue semble parfois faire écho à la conquête de l’Amérique hautement meurtrière pour les Indigènes, tandis que Marcel Chery semble tout droit sorti du IIIe Reich. L’appât des gains de certains autres finit de dresser le portrait d’une humanité terrienne guère reluisante… Heureusement, l’amitié, parfois l’amour, et l’éthique de certains autres relèvent le niveau !

Sacré voyage que nous propose ce roman vraiment étonnant et audacieux, qu’on a pris beaucoup de plaisir à découvrir. À conseiller sans modération à tous les fans de SFFF !

Les Temps ultramodernes, Laurent Genefort. Albin Michel Imaginaire, 2022.

A propos Emily Costecalde 942 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

1 Rétrolien / Ping

  1. Les Temps ultramodernes, Laurent GENEFORT – Le nocher des livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.