Le marché européen du CBD : Quels sont les principaux obstacles à la croissance

Le marché européen du CBD devrait atteindre 2,6 milliards d’euros et le nombre d’utilisateurs de CBD sur le continent devrait atteindre 50 millions d’ici à 2026.

Un rapport souligne comment la croissance des revenus des principales entreprises de CBD, l’augmentation de la consommation à travers le continent, les développements positifs du marché et la réforme législative laissent entrevoir des perspectives positives pour l’industrie du CBD en Europe.

Et, pour vous lancer dans le business du CBD, l’idéal est de trouver un grand grossiste de CBD !

Alors que la croissance du marché au cours des quatre prochaines années devrait être relativement forte en termes de ventes et de consommation, quels sont les obstacles actuels qui pourraient empêcher le secteur de connaître une croissance exponentielle ?

La réglementation

La mise en place d’un cadre réglementaire clair et détaillé pour l’industrie du CBD est un processus en cours au niveau européen, ainsi qu’au niveau national dans chaque pays européen (à l’exception peut-être de la Suisse, qui dispose d’un système bien défini pour l’octroi de licences et la commercialisation du CBD).

Les trois processus d’autorisation des nouveaux aliments en cours dans l’UE, au Royaume-Uni et en Suisse se déroulent parallèlement à l’industrie en Europe. L’exigence et l’absence actuelle d’autorisations de nouveaux aliments pour les produits ingérables à base de CBD constituent l’un des principaux obstacles à la légitimation complète de l’industrie. Le processus suisse n’a actuellement aucune demande en cours d’examen, tandis que les processus britannique et européen ont tous deux été largement critiqués pour leur incohérence et pour la pression inutile qu’ils font peser sur les opérateurs de CBD, ce qui entrave considérablement le secteur.

L’arrêt important rendu en novembre 2020 par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur le CBD (déclarant que le CBD n’est pas un stupéfiant et peut être commercialisé au sein de l’UE) a effectivement assuré la continuité du marché et, en l’absence d’une réglementation complète, l’industrie continue de croître et de se développer, mais d’autres changements réglementaires sont nécessaires pour libérer tout son potentiel.

La transparence

Le manque de transparence de la CDB européenne est dû à un certain nombre de problèmes, dont les plus importants sont l’incertitude réglementaire et le manque de normalisation. En l’absence de lignes directrices claires ou de contrôle de la part des régulateurs, et en raison du manque de sensibilisation et de connaissance du secteur dû à son émergence récente, il n’existe pas de définitions convenues. Il est aussi souvent difficile de faire la distinction entre la qualité du produit et celle de la production.

Dans la pratique, cela signifie que les acheteurs ne peuvent pas toujours être sûrs de ce qu’ils achètent. Ainsi, des termes tels que « full-spectrum» ou « distillat » peuvent avoir des significations différentes selon les opérateurs. Cela entraîne une rupture de confiance entre les entreprises, car il est trop facile pour un acheteur d’être induit en erreur, intentionnellement ou non, et d’être finalement déçu.

Bien que le rythme des progrès soit lent au niveau réglementaire, il y a des signes encourageants de développement au sein de l’industrie. L’EIHA a récemment publié des propositions de définitions de termes pour les produits à base d’extraits concentrés qui, si elles sont adoptées par l’industrie, contribueront à résoudre le problème de la normalisation. La multiplication des tests au sein du secteur permet également d’accroître la transparence sur la qualité des produits et d’améliorer les normes à mesure que la pratique est adoptée dans l’ensemble du secteur.

En outre, la technologie est de plus en plus utilisée pour pallier le manque de transparence du secteur. Une place de marché de gros de cannabis B2B comme Atalis, par exemple, exige des vendeurs qu’ils fournissent des certificats d’analyse (COA) pour tous leurs produits CBD, et ces COA sont publiquement visibles pour les acheteurs — ce qui leur permet de faire un achat en toute connaissance de cause.

Restrictions génétiques

Comme mentionné brièvement dans la section « conformité » du rapport, les variétés de chanvre actuellement cultivées dans l’UE pour la production de CBD ne peuvent provenir que des variétés répertoriées par l’UE et sont soumises à une limite de THC de 0,2 %. Fin 2021, le Conseil européen a annoncé qu’il porterait la limite de THC pour le chanvre industriel à 0,3 % en 2023 par l’adoption de la nouvelle politique agricole commune (PAC).

Bien que cette augmentation annoncée soit positive pour le développement de l’industrie européenne du CBD, cette légère augmentation n’a pas été accueillie de manière très positive, les acteurs européens estimant qu’elle ne créait pas beaucoup d’avantages au niveau international, étant donné qu’au niveau fédéral, aux États-Unis et au Canada, la limite de THC est déjà fixée à 0,3 %.

La raison pour laquelle de nombreux acteurs du secteur du CBD en Europe et dans le monde exhortent les régulateurs à augmenter le seuil de THC à 1 % est qu’une limite de THC plus élevée se traduit par des concentrations de cannabinoïdes plus élevées dans la plante de chanvre, ce qui permet aux entreprises d’augmenter la quantité de CBD qu’elles peuvent produire.

Parallèlement à l’augmentation minime de la limite de THC, les entreprises et les cultivateurs sont toujours limités à la variété de chanvre qu’ils peuvent cultiver sur la base du catalogue de l’UE, avec maintenant le potentiel du cannabis médical !

Cela laisse peu de place aux producteurs de CBD pour utiliser des variétés de chanvre nouvelles et innovantes qui sont plus rentables et plus rapides pour la production de CBD. L’enregistrement d’une variété de chanvre dans le catalogue de l’UE peut prendre jusqu’à cinq ans et s’avérer très coûteux.

Et, si vous voulez vous lancer dans le commerce porteur du CBD en France et en Europe, tournez-vous vers un grossiste en CBD comme GrossisteJustBob.fr. C’est le meilleur moyen de vous assurer de trouver les meilleurs produits CBD aux meilleurs tarifs !

 

 

l’idéal est de trouver un grand grossiste de CBD

A propos Kévin Costecalde 363 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.