C'est tout chaud !

Brainless lance la collection Electrogène de Gulf Stream !

Brainless, Jérôme Noirez, Gulf Stream

Avec la sortie de Brainless le 21 mai, c’est le coup d’envoi de la collection Electrogène de Gulf Stream. Et nous pouvons d’ores et déjà vous dire que c’est très prometteur ! Brainless est un petit bijou d’humour noir, qui aborde des thèmes aussi brûlants que l’exclusion sociale ou les fusillades dans les établissement scolaires aux Etats-Unis.

Jason est un zombie : mais ce n’est pas pour cela qu’on le surnomme Brainless depuis l’enfance. L’adolescent n’a jamais brillé par son intelligence : et ce n’est pas son décès soudain par étouffement lors d’un concours du plus grand mangeur de maïs qui va y changer quoi que ce soit. Quelques heures après ce malheureux incident, Brainless se réveille à la morgue. Depuis, son cerveau tourne encore plus au ralenti, il ne mange plus que de la viande cru et il doit se faire régulièrement des injections de formol. Normal, en somme.

Jason n’est pas méchant, juste un peu lent. Parfois, il se demande ce que ça ferait que de croquer dans un de ses camarades de classe. Mais il y a bien plus dangereux au sein des murs du lycée de Vermillion…

Autant vous le dire tout net : avec le roman de Jérôme Noirez, on s’éclate, de bout en bout. Les traits d’humour sont fréquents, et les descriptions sont féroces : et cela commence dès les premières pages, entre la présentation sans concession du conducteur du bus scolaire, suivie de près par celle de Ryan « le poussin obèse »… L’ambiance est donnée ! Notre ami Jason est un héros plutôt distrayant à suivre : capable parfois de fulgurances étonnantes, qui dépendent de son régime alimentaire, Jason est un adolescent presque comme les autres (si l’on fait abstraction de son état de mort physique) qui fait sa rentrée au lycée et découvre les joies du flirt avec la belle Cathy. Il a beau être décédé, il doit vivre une vie la plus normale possible. Pas facile.

Brainless, Jérôme Noirez, Gulf Stream

La galerie des personnages est pour le moins savoureuse (sans vilain jeu de mot !) : Jérôme Noirez joue avec les clichés du lycée américain : le capitaine de l’équipe de foot tombeur de ses dames, la garce de service avec sa clique de copines, l’outsider gothique, Jason et Ryan, les losers, mais également et surtout ses deux psychopathes… L’idée d’évoquer dès l’incipit une fusillade au lycée est brillante : le lecteur attend donc avec impatience de découvrir les éléments qui mèneront à cette tragédie. Le style est dynamique, fluide, vif ! Résultat des courses, on dévore avec plaisir Brainless (que cette phrase peut sembler étrange au vu du contenu du livre…)

La critique de l’American Way of Life est acide, les piques sont nombreuses : de la junk food de la cantine à la libre circulation des armes au pays de l’oncle Sam, en passant par le comportement excessif de la jeunesse américaine, tout y passe !

Nous retrouvons dans ce roman ce que nous avions aimé dans Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère… et retrouvé l’amour. C’est un récit dans la même lignée, et c’est un beau compliment ! Ajoutons pour terminer que la fabrication du livre est particulièrement attractive  : un orange flashy, une tranche de couleur, une couverture plutôt bien vue. Bien joué, Gulf Stream !

Brainless, Jérôme Noirez. Gulf Stream, 2015.

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde (588 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

1 Commentaire le Brainless lance la collection Electrogène de Gulf Stream !

  1. Un livre que j’ai dévoré (haha !!) ! Je suis impatiente de rencontrer l’auteur mercredi prochain 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*