Amélie et le poisson, un album qui prône le respect !

Amélie et le poisson, Helga Bansch, Talents Hauts

Helga Bansch est autrichienne, enseignante et illustratrice ; elle travaille beaucoup à l’acrylique sur carton et toile, fabrique des marionnettes et autres objets. Son album Amélie et le poisson vient tout juste d’être publié en France par Talents Hauts. 

Alors que ses parents bronzent gentiment au soleil, Amélie s’est timidement assise au bord de l’eau. Il faut reconnaître que la mer impressionne et Amélie ne se sent guère courageuse. Soudain, elle sent quelque chose glisser contre son pied : il s’agit d’un tout petit poisson argenté qui virevolte au gré du courant. Amélie s’enhardit. Armée de sa bouée, elle suit le poisson dans ses cabrioles et passe une après-midi délicieuse. Le lendemain, elle est même pressée d’y revenir et c’est avec le même enthousiasme qu’elle joue avec son poisson dans les vagues.
Las, la perspective de la fin des vacances rend Amélie toute chose. Que faire ? La séparation est inenvisageable. Amélie a donc une idée de génie, impliquant un bocal, un peu d’eau et une audacieuse capture. Pourtant, la réussite de l’objectif ne la rend pas plus heureuse.

Voilà un très bel album d’Helga Bansch autour de l’amitié, sur fond de plage : il n’est même pas nécessaire d’attendre les vacances pour se plonger avec délices dans son livre. La première chose qui frappe, c’est la douceur des très belles illustrations : dans les tons bleu et ocre, elles convient le lecteur (jeune ou moins jeune !) au voyage sur cette plage ensoleillée. L’aquarelle, l’apparente naïveté du trait, à la fois maîtrisé et enfantin, et la douceur des couleurs contribuent à nous immerger immédiatement dans l’histoire.

Le texte, quant à lui, s’il est minimal, est essentiel. En peu de mots, Helga Bansch évoque l’amitié, mais surtout le respect de la liberté de l’autre, la considération des besoins de l’autre, qui ne doivent pas s’effacer devant nos désirs. En parallèle, l’album milite aussi pour que les animaux soient laissés dans leur habitat naturel.

Voilà donc un album poétique et délicat, très beau, avec un message porteur (l’album est soutenu par Amnesty International), qui plaira aux petits lecteurs (dès 3 ans !) et à leurs parents.

Amélie et le poisson, Helga Bansch. Talents Hauts, mai 2015. 

A propos Oihana 540 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.