C'est tout chaud !

Avant toi, film polémique ?

avant toi, Jojo Moyes, Emilia Clarke, Sam Claflin

CINÉMA — Ce mercredi est sorti en salles Avant toi, adaptation du roman éponyme de Jojo Moyes. Avec en tête d’affiche un duo très tendance et plutôt sexy, Emilia Clarke (révélée par la série phénomène Game of Thrones) et Sam Claflin (Hunger Games), ce film avait tout pour remplir les salles obscures. Pourtant, il suscite un début de polémique, avec même un appel au boycott : Avant toi est accusé de promouvoir l’euthanasie.

Souvenez-vous. Le roman, sorti en 2013 chez Milady, avait fait grand bruit et fait pleurer les lecteurs. Les services de presse envoyés par l’éditeur venaient accompagnés d’une boîte de mouchoirs ! À l’époque, je vous l’avoue, j’étais sceptique sur ce titre : l’auteur semblait tirer toutes les ficelles pour faire pleurer dans les chaumières. Le pitch semblait, soyons honnête, un peu racoleur. J’étais curieuse, certes, mais assez sceptique. Mais j’ai été séduite, Avant toi a fait vibrer ma corde sensible.

Dans ce roman, Jojo Moyes met en scène Lou, une jeune Anglaise qui vient de perdre l’unique véritable emploi qu’elle ait jamais occupé. À vingt-six ans, la jeune femme se confronte alors au chômage, dans une Angleterre rurale durement frappée par la crise. Lorsqu’on lui propose un contrat de six mois en tant qu’aide-soignante d’un jeune handicapé, la jeune femme ne peut pas vraiment refuser, même si cela l’inquiète. Elle découvre Will, tétraplégique de trente-cinq ans. Autrefois actif et sportif, Will dépérit dans son fauteuil depuis deux ans, suite à un accident de la circulation. Il a décidé de mettre fin à ses jours. Le compte à rebours commence : Lou a très exactement six mois pour le faire changer d’avis. Commence alors une histoire d’amour improbable et poignante entre Lou, jeune femme vive, pleine d’esprit, aux goûts vestimentaires douteux, et Will, déprimé, désagréable, condescendant, une histoire d’amour que l’on sait d’emblée vouée à des épreuves, car Lou ne choisit vraiment pas la facilité… (Euphémisme).

avant toi, Jojo Moyes, Emilia Clarke, Sam Claflin

C’est justement ce pitch et cette course contre la montre qui font polémique. Outre-Atlantique et outre-Manche, comme le souligne le Huffington Post dans un article paru aujourd’hui même, « Live boldly », le slogan promotionnel du film, repris sur les réseaux sociaux, suscite une certaine amertume chez les spectateurs handicapés. Bien sûr, cette phrase, que l’on peut traduire par un appel à profiter de la vie, à la vivre avec audace, semble en contradiction avec l’attitude de renoncement qui caractérise Will. Lou devient certes plus aventureuse, et, sous l’égide de Will, découvre la lecture, la musique classique, les films en version originale… Elle se fait une éducation, en somme. Elle s’approprie la culture et rêve de nouveaux horizons. Quant à Will ? Le jeune homme va certes peu à peu sortir de sa réserve et se débarrasser de son animosité. Cette relation va bientôt évoluer vers quelque chose de plus profond… l’amûuuur, bien sûr !

Audace culturelle, donc, pour Lou. « Sapere aude » plus que « Live boldly » ! On comprend donc dans ce cas l’agacement des spectateurs handicapés qui ont l’impression que le message du film est qu’une fois paraplégique ou tétraplégique, la vie est finie et ne vaut plus la peine d’être vécue. Les valides, eux, se demandent ce qu’ils feraient à la place de Will, une réflexion qui n’est pas facile à mener. Les critiques se déchirent sur ce film… reste à voir ce qu’en pensera le grand public.

Nous verrons si cette polémique entachera le succès du film en France et contrebalancera l’incroyable popularité de celle que l’on connaît davantage sous les traits de Daenerys Targaryen. Jojo Moyes avait déjà fait parler d’elle récemment en publiant une suite à Avant toi, intitulée (logiquement) Après toi. La version française est disponible en librairie depuis le 10 juin.

Et vous, irez-vous au cinéma voir Avant toi ? Oui, non ? Dites-nous tout !

A propos Emily Costecalde (641 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

7 Commentaires le Avant toi, film polémique ?

  1. Bonjour,

    Pour ma part le roman est dans ma PAL depuis un moment mais j’ai été voir le film tout à l’heure. J’ai beaucoup aimé et je pense sortir le livre de ma PAL prochainement.

    Et c’est certain, je m’achèterai le Blu-Ray à sa sortie !

  2. Et en même temps j’ai envie de dire que l’euthanasie fait parti du livre donc de là à dire que Avant toi la « promo » et faire polémique là dessus est complètement aberrant. Cela revient à dire que tout ce qui est interdit par la loi ne doit surtout pas être un sujet dont on parle où que ce soit? Pour moi, l’euthanasie résulte d’un choix avant tout, et ne devrait pas être interdite…
    Après par rapport au film lui-même quand tu dis qu' »On comprend donc dans ce cas l’agacement des spectateurs handicapés qui ont l’impression que le message du film est qu’une fois paraplégique ou tétraplégique, la vie est finie et ne vaut plus la peine d’être vécue », je pense que là c’est vraiment par rapport à cette histoire, que c’est vraiment lié à la situation et à ces deux personnages.

  3. Et bien moi je voulais y aller mais il ne passe absolument pas dans un rayon de 70 km autour de chez moi ! Je comprends un peu mieux en lisant l’article….

  4. Debby Loriette Da Cruz // juin 23, 2016 á 9:45 // Répondre

    J’aurais était le voir, si seulement il passait dans les salles !!

  5. Vu le peu de salles qui diffusent le film…on risque pas d’en faire une polémique 🙁

  6. Seul bémol : seulement 30 copies du film ont été transmises aux cinémas… autant dire qu’à moins de vivre en région parisienne, ou d’avoir le bol incontesté de vivre près d’un rare cinéma chanceux, on ne verra pas le film avant des mois, si bien sur, on le voit un jour…. BLASEE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*