Le Cafard Hérétique, nouvelle revue d’expression littéraire

Mike Kasprzak (publié aux éditions La Matière noire, et coresponsable de la revue Cohues), en complet indépendant, lance une revue d’expression littéraire : Le Cafard Hérétique.

Pour les lecteurs, c’est donc une revue papier qui paraîtra tous les 15 jours, en versions papier et numérique, au prix très mini d’1,50 € le numéro de 16 pages, au format A5, noir et blanc, vendu à l’unité, ou bien par abonnement. Dedans, des textes, de toutes formes : nouvelles, poèmes, pamphlets. Sans limites. Le tout servi sans publicité !
Pour les auteurs, c’est une tribune d’expression libre : tous les formats d’écriture sont acceptés, entre 200 et 2 000 mots, voire plus si nécessaire. Et la ligne éditoriale est très ouverte, tant que c’est du lourd, vif, incisif, dérangeant : en un mot, de l’hérétique ! En clair : de la guerre, du sang, des cris, de la souffrance, du percutant, de la beauté sale, des textes où l’on « finit à poil en hurlant comme un ivrogne qui meurt ». Le Cafard hérétique, c’est la dialectique des tripes. Chaque auteur aura droit à un contrat d’édition, à 20% de droit d’auteur.
Les appels à texte sont permanents, et il suffit de contacter Mike Kasprzak par courriel.
Le premier numéro, gratuit, paraîtra en avril 2014.
Pour en savoir plus, c’est là que ça se passe.

cropped-cafard5001

Par Oihana

A propos Oihana 537 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.