Libérée, La Reine des neiges, et très remontée !

Les Outrepasseurs, La Reine des neiges, Cindy Van Wilder, Gulf Stream

Alors que le troisième tome vient tout juste de paraître et que la nomination de la série au Grand Prix de l’Imaginaire vient d’être confirmée, il est grand temps de vous parler de ce deuxième volume qui diffère sensiblement du premier !

Un an s’est écoulé depuis la fin des Héritiers. Ceux-ci enchaînent les stages de préparation à la dure tâche des Outrepasseurs, et s’entraînent très dur à capturer les fés, et à maintenir le monde humain en paix. Justement, la paix s’annonce de mieux en mieux : la dernière fée libre, Snezhkaïa, la Reine des Neiges, vient tout juste d’être capturée par les Outrepasseurs, signant la fin de la suprématie de Féérie.
Mais Féérie ne se rendra pas sans lutter et les Outrepasseurs sont loin, très loin d’imaginer à quel point, d’autant que la Reine des neiges a plus d’un tour dans son sac et qu’elle est sacrément revancharde, et prête à manger sa vengeance bien fraîche.
Dans ce contexte, Peter n’est motivé que par une seule et unique obsession : retrouver le Chasseur…

Les Outrepasseurs, La Reine des neiges, Cindy Van Wilder, Gulf Stream

Si le premier tome présentait une construction très surprenante (la majeure partie de l’histoire se déroulait au temps des ancêtres des Outrepasseurs), celui-ci colle un peu plus à l’idée que l’on se faisait de l’histoire. L’histoire se déroule dans le présent : l’environnement est donc nettement plus urbain et l’aventure, cette fois, n’est plus celle de paysans apeurés par des créatures surnaturelles, mais celles de super agents anti-fés redoutablement armés. De fait, l’environnement urbain rend l’histoire extrêmement sombre : les habitants de Maupertuis avaient l’excuse d’être terrifiés par les superstitions, les Outrepasseurs non. C’est sordide !

Et le lecteur n’est pas le seul à s’en rendre compte. Espacer les deux tomes d’un an permet de retrouver des personnages légèrement changés, un peu plus matures : le côté ombrageux que l’on sentait chez Peter est ici exacerbé et le jeune homme se montre plus obstiné que jamais. Lui non plus n’est pas insensible au côté parfaitement glauque des affaires des Outrepasseurs et tente par tous les moyens de les faire cesser.
L’auteur nous prend donc à contre-pied avec son personnage. On s’attendrait à ce que le personnage, ravi d’avoir été distingué pour intégrer une si prestigieuse organisation, en profite pour exercer le pouvoir remis entre ses mains. Or, il n’en est rien : Peter s’acharne à dénoncer les actes odieux commis par les Outrepasseurs, et à s’en séparer. Et cela nous amène à revoir la copie : les Outrepasseurs ont, décidément, un bien curieux comportement pour des héros du bien. D’ailleurs… sont-ils seulement les héros de l’histoire ? Au vu de leurs actes, on doute… L’auteur joue habilement sur la frontière bien/mal qui, ici, est plus floue que jamais.

Enfin, dernier bon point du roman : la richesse des références qu’il contient ! On pense, évidemment, à La Reine des neiges, citée dès le titre, mais vous pouvez d’ores et déjà oublier la version Disney – et sa calamiteuse chanson. Cindy van Wilder réutilise de très nombreux contes, très connus, et en glisse les personnages phares entre ses pages : on apprécie le retour aux sources de ces figures un peu sombres ! A ces références s’ajoute une mythologie d’une incroyable richesse qui complète l’univers, et que l’on espère voir se développer encore plus dans la suite.

Le premier tome des Outrepasseurs était très réussi mais, avec La Reine des neiges, Cindy van Wilder fait carton plein : le roman est rythmé, extrêmement prenant, radicalement différent du premier, et toujours aussi original. On attend donc impatiemment de lire la suite fraîchement sortie !

Les Outrepasseurs, tome 2, La Reine des neiges, Cindy van Wilder. Gulf Stream, 4 septembre 2014.

Par Oihana

A propos Oihana 546 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.