Les Naufragés du Ciel, la gazette du Château des Etoiles !

1869, Alex Alice, Le Château des étoiles, Rue de Sèvres, Les Naufragés du Ciel

Le Château des étoiles, ça vous parle ? Souvenez-vous, c’était un coup de cœur du début d’année : Alex Alice, dans le premier volume de la bande-dessinée, nous narrait les aventures de Séraphin et de son père, se retrouvant au château de Louis II de Bavière, à travailler sur un étonnant astronef permettant d’atteindre l’éther, cette substance qui affole tous les astrophysiciens. Le tout sur fond de géopolitique européenne un tantinet bouleversée !

Mais Le Château des étoiles, ce n’est pas qu’une bande-dessinée ! En effet, Alex Alice a d’abord publié les deux volumes (le second volume sort en fin d’année, toujours chez Rue de Sèvres) sous forme de gazettes, au nombre de trois par volume, que vous pouvez vous procurer en librairie.

Donc, ces gazettes ? Eh bien tout comme une gazette du XIXe siècle, elles sont de très grand format : prévoyez de la place pour déployer la bête quand vous vous mettrez à la lecture (29 cm par 41 pliée, tout de même!).

L’avantage d’un tel format, c’est que vous n’avez aucune excuse pour ne pas admirer les illustrations : elles sont en effet légèrement plus grandes que dans la bande-dessinée terminée et on en profite pour admirer tous les détails : la double-page du feu d’artifice est tout simplement sublime! Pour rester au chapitre des spécificités de cette édition, la gazette contient, à la fin, un choix d’articles tout à fait dans l’esprit de l’époque : journal de débats, focus sur les célébrités de l’époque (Louis II de Bavière, en l’occurrence), articles sur le contexte socio-politique. C’est extrêmement intéressant, puisque la fiction se mêle à l’Histoire ! De plus, ces articles nous permettent de prolonger l’aventure dans l’univers du château des étoiles !
D’ailleurs, ne vous laissez pas rebuter par le vocable « gazette », qui peut faire penser à une édition sur mauvais papier : le papier est épais, de très bonne qualité, donc les gazettes auront une durée de vie tout à fait honorable.

1869, Alex Alice, Le Château des étoiles, Rue de Sèvres, Les Naufragés du Ciel

Parlons de l’histoire ! Le premier volume s’achevait sur un suspense redoutable. Ce premier épisode de la seconde fournée de gazette, reprend très précisément là où on s’était arrêtés (pour ceux qui auraient mauvaise mémoire, il y a un résumé des épisodes précédents en première page!), À nouveau, on retrouve le découpage très audacieux qui fait tout le dynamisme de l’histoire. Et du dynamisme, on n’en manque pas ! Car si l’appareil du roi a réussi à décoller in extremis avec le roi, Séraphin, son père, Sophie et Hans à bord, les choses ne tardent pas à aller de mal en pis. Le suspense est présent d’un bout à l’autre de l’épisode qui s’achève, une fois encore, sur une révélation fracassante ! Alex Alice maîtrise l’art du scénario sur le bout des doigts.

Et, finalement, la seule chose que l’on peut reprocher à cette gazette, c’est d’être bien trop courte et de nous laisser sur des charbons ardents ! Heureusement, chaque publication en épisodes (dans le plus pur style de l’époque à laquelle se déroule l’histoire, rappelons-le!) s’organise de façon assez rapprochée (pour cette session, les gazettes ont été publiées les 13 mai, 10 juin et 8 juillet : c’est vraiment très court!). Tout bien réfléchi, on a une publication rapprochée, avec du contenu additionnel et qui permet de profiter des illustrations : que des bonnes raisons de succomber à la tentation !

Les Naufragés du Ciel, 4e gazette de la 2e année, Le Château des étoiles, Alex Alice. Rue de Sèvres, 13 mai 2015.

A propos Oihana 471 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.