La Variante chilienne, un deuxième roman réussi !

La Variante chilienne, Pierre Raufast, Alma
Visuel : Alma éditeur

Souvenez-vous : Pierre Raufast nous avait enchantés à la rentrée littéraire précédente, avec son roman La Fractale des raviolis. Le voilà de retour sur les tables des libraires avec La Variante chilienne, deuxième roman d’autant plus réussi qu’on dit souvent que c’est le plus difficile à écrire ! Mais Pierre Raufast se tire de l’exercice haut la main, et nous livre un roman tout aussi maîtrisé.

La Variante chilienne s’ouvre sur l’arrivée dans un endroit vraiment perdu du narrateur et d’une toute jeune fille, Margaux. La jeune fille se cache : elle a vécu des choses traumatisantes, est rongée par la culpabilité et a besoin de prendre le large au calme. Le narrateur lui permet de s’isoler quelques temps, avec quelques bons livres, et sympathise bien rapidement de son côté avec son voisin, l’étonnant Florin.

Et des histoires, Florin en a des tas à raconter. Celle de la piscine devenue jardin, des croque-morts ripoux, du village où il pleuvait en permanence. Il en a autant que de cailloux, qu’il conserve soigneusement dans des bocaux. Un caillou par souvenir… Florin est un drôle de collectionneur.

La Variante chilienne, Pierre Raufast, Alma

Dans La Variante chilienne, la magie prend une nouvelle fois. Pierre Raufast est un merveilleux conteur, qui sait tirer de l’insolite comme du quotidien de bien jolies histoires, toujours ludiques. Au fil des pages, le lecteur apprend des choses diverses et variées : il apprendra ainsi que les poteries peuvent receler bien des secrets ou encore qu’on peut aisément faire disparaître un diamant (indice : ce n’est pas dans la poche !). Les histoires de Pierre Raufast sont toujours très bien agencées. Chaque mot est à sa place. Chaque histoire s’accorde à merveille avec le grand tout. Le lecteur, bien loin d’être noyé dans les anecdotes, parvient sans peine à les apprécier, se demandant toujours où l’emmènera la prochaine.

Florin s’avère un maître de la narration, doublé d’un bon vivant qui aime profiter des petits plaisirs du quotidien. A ses côtés, le narrateur profite, autour d’un bon verre de vin, une pipe à la bouche, il ouvre grand ses oreilles. Et nous nos yeux !

Pour ce deuxième roman, Pierre Raufast a su se renouveler, tout en conservant tout ce qui faisait le charme de son premier roman. Bien loin de reprendre uniquement la recette de son précédent succès, il parvient à nous proposer un nouveau schéma et nous prouve une nouvelle fois qu’il est un auteur à suivre.

La Variante chilienne, Pierre Raufast. Alma, 2015.

A propos Emily Costecalde 662 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.