Bird Box, bienvenue en enfer

Bird Box, Josh Malerman, Livre de poche

ROMAN EFFRAYANT — Le monde tel que nous le connaissons n’existe plus. Des créatures terrifiantes ont pris possession des lieux, rendant les uns fous d’un simple regard, forçant les autres à se calfeutrer chez eux. Depuis quatre ans, Malorie vit cachée chez elle avec ses deux enfants. Ils n’ont jamais vu la couleur du ciel, jamais vu l’extérieur de la maison. Pourtant, il va falloir sortir, les yeux bandés, pour rejoindre un refuge situé à quelques kilomètres de là. Malorie aura-t-elle la force d’affronter tous les dangers du dehors, les bêtes sauvages, les créatures ?

Si le nom de Josh Malerman ne vous dit rien, rassurez-vous, rien de plus normal. Chanteur et guitariste du groupe américain The High Strung, il s’essaie pour la première fois à l’écriture d’un roman. Et pas n’importe lequel, un roman mêlant horreur, suspense et mort avec une jubilation quasi jouissive. Oui, on a peur. Oui, on adore.

Bird Box, Josh Malerman, Livre de poche

Ce qu’on aime surtout, c’est l’absence de linéarité dans l’histoire. On saute d’un espace temps à un autre avec aisance, ce qui nous apporte une à une toutes les pièces du puzzle. C’est ainsi que la jeune Malorie se dévoile peu à peu : d’abord sœur, puis alliée, puis mère, elle se révèle un pilier dans la survie du petit groupe de survivants que nous suivons. Pourtant ce ne sont pas les épreuves qui manquent. Arrivée de nouveaux colocataires, mort d’anciens compagnons, attaque de monstres, découverte du nouveau monde les yeux bandés… La tension est à son comble. Les personnages sont électriques ; le lecteur en panique.

De la première à la dernière ligne, les questions ne manquent pas : que sont ces créatures dont tout le monde parle ? D’où viennent-elles ? Comment rendent-elles les Hommes fous ? Que ce passe-t-il dans ce monde de dingues ? Soyez prévenus, toutes les réponses ne vous seront pas données. De grands mystères persistent. Disons même qu’un sentiment de frustration pointe le bout de son nez, insidieusement : « Je veux des réponses ! Donnez-moi des réponses ! ». Pourtant le récit fonctionne bien, l’héroïne est attachante, le suspense à son comble et l’écriture captivante.

Un roman à découvrir avec plaisir. Âmes trop sensibles s’abstenir.

Bird Box, Josh Malerman. Le livre de poche, novembre 2015.

A propos Severine Le Burel 140 Articles
Littéraire dans l’âme, j’attends d’un roman, film, ou fiction de l’émotion, des bouleversements, un ouragan de sentiments… Bref, j’aime qu’une histoire me touche et me transforme.

1 Commentaire

  1. Le roman a très bien fonctionné sur moi donc c’est une lecture réussie ; mais je sais que tous les lecteurs n’ont pas ressenti les mêmes émotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.