Poussière fantôme : Montréal, sa poutine, ses monuments et… ses fantômes !

FANTASY URBAINE — Emmanuel Chastellière est familier des genres de l’imaginaire : il est traducteur littéraire, rédacteur en chef et cofondateur du site Elbakin.net et, à ses heures perdues, il commet des romans. Parmi les derniers en date, L’Empire du léopard (dont on vous parle bientôt) et Poussière fantôme, un petit roman de fantasy urbaine destiné aux jeunes lecteurs et dont il est question aujourd’hui !

Être guide touristique spécialisé dans les mystères du Montréal hanté n’est pas facile tous les jours, malgré les pourboires et les touristes à berner. Mais ça l’est encore moins quand on peut réellement converser avec les fantômes, trop contents de trouver quelqu’un à qui parler et prêts à tout pour trouver de la compagnie ! Depuis qu’Archibald a fait la rencontre d’Elizabeth McKenzie, jeune scientifique décédée dans des circonstances étranges en 1917, sa vie a basculé. Déterminé à aider Elizabeth à lever le voile sur sa mort, Archie va devoir compter sur des amis parfois surprenants et apprendre à percer les secrets de la poussière fantôme, alors que les revenants, goules et autres spectres de la ville se montrent de plus en plus menaçants… Et tout ça si possible sans trop se fatiguer !

Autant dire que ce n’est pas gagné ! Car il se passe décidément quelque chose d’étrange au royaume des Spectres et, plus Halloween approche, plus ils semblent agités. Et cela ne va pas en s’arrangeant, les attaques de fantômes aux intentions (au mieux) mauvaises, s’intensifiant. Ce qui pousse nos personnages à bouger et à fuir sans cesse : sur leurs traces, on arpente Montréal de long en large. D’ailleurs, cela change un peu ! Une fois n’est pas coutume, ce ne sont pas les Ėtats-Unis qui sont à l’honneur et c’est bien agréable. De Montréal, on s’offrira même une longue balade en train vers Québec, dans une atmosphère digne des meilleurs films d’horreur : imaginez un train lancé à pleine vitesse, avec un seul arrêt en ligne de mire (le terminus), pendant que des hordes de fantômes déchaînés déferlent sur le cheval de fer…

Poussière fantôme, Emmanuel Chastellière, Scrinéo

De fait, l’intrigue semble survoltée : les péripéties s’enchaînent sans coup férir et on a à peine le temps de réfléchir. Certaines sont mêmes passées sous ellipse (comme une partie de la balade d’Archibald dans les limbes), rapidement résumées, ce qui laisse la sensation qu’une partie de l’histoire est malheureusement survolée.

Ce petit travers se retrouve aussi chez certains des personnages : s’ils sont bien caractérisés, on reste néanmoins un peu sur sa faim quant à leurs relations et à ce qui les lie entre eux, certaines pistes étant laissées de côté, au profit du rythme de l’intrigue.
Ceci étant dit, il ne faut pas oublier que le roman s’adresse à de jeunes lecteurs (aux alentours de 10-12 ans), lesquels seront sans doute bien plus emballés par le côté rocambolesque de l’affaire, que par les intrigues totalement secondaires qui auraient pu se développer autour des personnages : et sur ce point, ils seront servis !

Si l’intrigue est assez simple, elle s’inscrit dans une ambiance délicieusement horrifique et très réussie. Bien sûr, il s’agit d’une histoire de fantômes mais, au début du roman, on ne s’attend pas à ce qu’ils soient si sanguinaires ! Le fait que la date d’Halloween approche à grand pas – et soit vue comme un potentiel déclencheur de catastrophe – instaure un suspense fort efficace. Enfin, détail non négligeable, l’histoire fourmille de références au folklore ectoplasmique et fait appel tant au vaudou qu’au Culte des Grands Anciens : de quoi convoquer le meilleur des récits horrifiques d’antan, sans toutefois s’avérer trop terrifiant. De ce point de vue-là, le roman est une vraie réussite !

En somme, Poussière fantôme, propose une aventure extrêmement riche en péripéties aux jeunes lecteurs : fantômes en goguette, mystères à résoudre et un soupçon d’horreur sont à prévoir au programme !

Poussière fantôme, Emmanuel Chastellière. Scrinéo, 19 avril 2018.

A propos Oihana 488 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.