World of Warcraft : Avant la tempête, une bonne novélisation

World of Warcraft : Avant la tempête, Christie Golden

NOVÉLISATION — La planète World of Warcraft a encore tremblé cet été, Blizzard ayant sorti le 14 août Battle for Azeroth, sa septième extension de son MMORPG phare. Christie Golden, qui a déjà écrit de très nombreuses novélisations pour la licence, a écrit pour l’occasion un roman préparant aux événements de l’extension, et portant le même titre : Battle for Azeroth.

Une fois n’est pas coutume, Horde et Alliance ont combattu côte à côte pour repousser les démons de la Légion ardente, malgré les éternelles dissensions qui règnent entre les deux factions*. Mais après cette difficile victoire, le roi de Hurlevent, Anduin Wrynn et la cheffe de guerre de la Horde et reine des Réprouvés, Sylvanas Coursevent, ont peu de temps pour panser leurs blessures et rebâtir leurs empires respectifs, car une autre menace couve. Un des démons de la Légion, Sargeras, a planté son épée titanesque dans le désert de Silithus, créant une plaie béante à la surface d’Azeroth. Et de celle-ci sourd en continu une mystérieuse mais néanmoins très puissante substance : l’azérite, capable des plus grands prodiges comme des plus extraordinaires destructions.
Évidemment, Alliance et Horde tentent de percer les mystères de l’azérite, comme de mettre la main dessus les premiers. Persuadé que les deux factions peuvent à nouveau s’entendre pour faire le bien, Anduin met au point un plan pour gagner la confiance de Sylvanas et instaurer une paix durable. Mais la reine banshee, qui n’est pas prête à lâcher prise, n’est pas à court de machinations retorses… Et, d’un côté comme de l’autre, il reste des personnes qui ne sont pas prêtes à pardonner le sang versé. La guerre pour l’azérite menace de dégénérer en guerre ouverte, laquelle pourrait bien, cette fois, provoquer la pure et simple destruction d’Azeroth.

World of Warcraft : Avant la tempête, Christie Golden

Comme à son habitude, Christie Golden livre un roman fourmillant de détails et d’explications sur l’univers du jeu vidéo, qu’elle connaît manifestement comme sa poche. Personnages, alliances entre eux et bisbilles latentes sont donc parfaitement explicités, ce qui rend le roman assez facile à suivre pour les néophytes, comme pour les joueurs qui ne seraient pas tout à fait à jour dans les extensions.
Le récit est assez linéaire et s’attache à présenter la situation difficile dans laquelle se trouve Azeroth ; comme il s’agit plus d’un panorama que d’une aventure narrée de A à Z, il s’achève sur une conclusion ouverte (mais néanmoins satisfaisante), qui invite les plus insatiables curieux à terminer l’aventure dans l’extension fraîchement sortie.
De même, comme l’idée est de présenter un point de vue général sur l’intrigue en cours, le récit alterne les points de vue : on suit donc tour à tour l’Alliance (majoritairement par-dessus l’épaule d’Anduin Wrynn, le roi de Hurlevent) et la Horde (par-dessus les épaules de Sylvanas Coursevent, cheffe de la Horde et reine des Réprouvés, quelques-uns de ses sujets, et quelques gobelins, issus de la même faction). Et pourtant, malgré ce que laisse entendre cette répartition de points de vue et l’apparente neutralité, le récit est allègrement biaisé en faveur de l’Alliance, ce qui s’avère un peu dommage. Pour une présentation plus objective, une vraie neutralité de ton aurait été appréciée !

Malgré tout, les éléments phares de World of Warcraft font leur office : le récit de fantasy comporte tout ce qu’on en attend (une intrigue avec assez de suspens et de péripéties), tout en utilisant vraiment bien l’univers donné. La reprise des races, personnages phares du jeu et des intérêts en présence est non seulement bonne, mais aussi accessible aux lecteurs non-joueurs. Et pour ceux qui seraient restés sur leur faim, il reste la version en ligne !

World of Warcraft : Avant la tempête, Christie Golden. Bragelonne, 16 août 2018. Traduit de l’anglais par Claire Jouanneau.

* cette histoire est celle de l’extension précédente, Légion.

A propos Oihana 540 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.