Les Chevaliers de Mars : à la découverte de Mars !

Les Chevaliers de Mars, Alex Alice, Rue de Sèvres

BANDE-DESSINÉE — Alors que Mars a été particulièrement visible à l’œil nu cet été, rien de tel que la suite du Château des Étoiles pour prolonger les rêves autour de la planète rouge. Car dans ce troisième tome de la série d’Alex Alice, nos jeunes personnages n’ont qu’un objectif en tête : poser le pied sur Mars !

Souvenez-vous, dans les deux premiers volumes, Séraphin Dulac était à la recherche de sa mère, exploratrice de l’éther disparue en mission. Cette substance, qui avait attiré l’attention du roi Ludwig et du chancelier Bismarck de Prusse dans les deux premiers tomes déchaîne d’ailleurs toujours les passions. Entre les deux puissances, c’est désormais la guerre et ils sont prêts à aller très loin pour l’emporter. Et c’est ce qui arrive au roi Ludwig, happé par une machine sélénite et propulsé à l’autre bout du ciel ! Le champ est libre pour le Prussien ! Pour couper l’herbe sous le pied de Bismarck, le père de Séraphin décide donc de donner les plans du moteur à éther à tous… la course spatiale n’est donc plus ouverte qu’aux nations.

À l’ouverture du tome 3, Séraphin, Sophie et Hans ont trouvé refuge en Bretagne chez le grand-père de Séraphin. Objectif : préparer l’éthernef à aller sur Mars, car ils sont sûrs que c’est là qu’a été expédié Ludwig. Malheureusement, les talents d’ingénieur de l’éther du père de Séraphin sont très demandés… Et le voilà qui disparaît à son tour. De plus, l’éthernef posé sur la plage suscite les convoitises. Spectres, ou espions prêts à tout pour mettre la main sur le précieux engin ?
Nouvelles machines, complots internationaux, têtes couronnées, expéditions au-delà de l’espace… La course à l’éther est lancée, et la paix sur Terre est désormais entre les mains de Séraphin et des Chevalier de Mars !

Les Chevaliers de Mars, Alex Alice, Rue de Sèvres

Quel plaisir de replonger dans les aventures du petit trio ! D’autant que celles-ci sont riches en suspense et en péripéties. Alors qu’ils vivent tranquillement dans leur petit coin de Bretagne – qui en calculant des trajectoires, qui en testant la gravité artificielle sur des poules – Prussiens et Bavarois se pressent bientôt à leurs portes, l’impératrice Sissi, déjà croisée dans les tomes précédents, en tête. A partir de là, l’intrigue se compose de bagarres épiques, de fuites échevelées, de voyages scientifiques confinant à la magie, de complots, de retournements de vestes et de révélations fracassantes – et pas nécessairement dans cet ordre-là.
L’intrigue, palpitante, est très prenante, mais le suspense vient également du fait que le récit alterne entre ce qui se déroule dans l’éthernef et ce qui vit l’expédition prussienne déjà sur Mars. Et les révélations qui sont faites à travers les dialogues ou dans les dessins sont propres à laisser le lecteur sur des charbons ardents ! Que cache réellement la planète rouge ?!

Si vous avez aimé le graphisme des tomes précédents, celui-ci devrait donc vous plaire. On y retrouve les splendides aquarelles d’Alex Alice, magnifiées par un découpage original et très soigné. Chaque page mérite qu’on s’y attarde pour profiter pleinement de tous les détails !

En bref, ce troisième tome est aussi palpitant et délicieux que les précédents. L’ambiance scientifique un peu fantasmagorique est bien au rendez-vous, et il est difficile de ne pas se laisser totalement happer par ce que vivent les personnages. Point bonus : le tome 4 est déjà dans les bacs !

Le Château des Étoiles, tome 3, Les Chevaliers de Mars, Alex Alice. Rue de Sèvres, avril 2017.

A propos Oihana 510 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.