Après Ash Princess, Lady Smoke !

YOUNG ADULT — Souveniez-vous : nous avions passé un moment très sympa aux côtés de Théodosia, reine d’Astrée, dans le premier tome de cette série fantasy YA : Ash Princess. Dans Lady Smoke, nous retrouvons donc notre héroïne sitôt après les événements du premier volume : la transition est donc assez facile pour les lecteurs qui, comme moi, ont tendance à oublier très rapidement l’intrigue de leurs lecteurs passées. Mais ce nouveau tome est-il à la hauteur du précédent ? Verdict.

Théodosia est l’héritière d’un pays vaincu, Astrée : à la mort de sa mère, tuée par l’homme qui a envahi leur pays, Théodosia a dû abandonner sa couronne pour devenir Lady Thora, une simple noble à la cours du Kaiser. Ou plutôt devrions-nous dire le souffre-douleur de sa majesté ! Celui-ci la fait battre violemment et l’humilie régulièrement, en la faisant parader avec une couronne de cendres sur la tête. Éteinte et craintive, la jeune fille vivait dans une cage dorée, dans la splendeur d’un palais, certes, mais prisonnière et otage. Dans Ash Princess, la jeune fille est parvenue à fuir, et à endosser son rôle de reine, certes en cavale, mais reine tout de même !

Lady Smoke, Laura Sebastian

Deuxième tome d’une trilogie, Lady Smoke est assurément un tome de transition, qui s’attache à montrer comme de la jeune fille en fuite on passe à une reine conquérante. C’est un volume qui s’attache à montrer les alliances, les manigances et les stratégies militaires qui aideront peut-être un jour l’héroïne à récupérer son pays et à reprendre sa place sur le trône. Sans grande surprise, Lady Smoke souffre des défauts habituels des deuxièmes tomes. On passe l’essentiel du roman dans l’attente, et le rythme est donc nécessairement plus mou que dans le premier, qui nous avait enthousiasmé. Pour ce qui est de Lady Smoke, le verdict est plus réservé : on reste globalement sur notre faim. Si Théodosia prend de l’assurance et fait des choix stratégiques, son cheminement psychologique est moins spectaculaire que dans le premier tome, et ses hésitations amoureuses beaucoup moins prenantes. On salue ceci dit l’entrée en scène d’un nouveau personnage extrêmement intéressant, le pirate Dragonsbane.

Me voilà donc ni franchement séduite, ni clairement déçue. Pourtant, l’autrice a mis en place de bien belles choses : elle décrit un nouveau pays, à la fois saisissant et original, très différent d’Astrée, et met en scène une foule de nouveaux personnages bien brossés. Puisque la période s’y prêtait beaucoup (diffusion de la dernière saison de la série Game of Thrones oblige), difficile de ne pas penser aux errances de Daenerys en quête de soutiens pour sa quête du trône. Les fans de la série trouveront du coup sûrement leur bonheur à lire les aventures de Théodosia : le roman manque peut-être de dragons, mais l’autrice compense ce manque avec un système magique intéressant, qui se dévoile un peu plus dans ce deuxième roman… Nous verrons si l’évolution de Théodosia se fait en miroir de celle du personnage de G. R. R. Martin !

Lady Smoke, Laura Sebastian. Wiz, 2019. Traduit de l’anglais par Anne-Sylvie Homassel.

A propos Emily Costecalde 668 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.