Glory : un roman choral dans le Texas des 70’s

Glory, Wetmore, Escales

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2020 Roman choral s’articulant autour d’une agression sordide dans une petite ville minière du Texas à la fin des seventies, Glory déterre tous les mauvais côtés du vieux sud américain.

Une adolescente de 14 ans, Gloria, d’origine mexicaine, est violée et battue par un jeune homme blanc de la petite ville d’Odessa, Texas. Un procès doit avoir lieu quelques mois plus tard, mais aux yeux de l’opinion publique, le coupable est tout désigné : il s’agit de la victime elle-même, qui a forcément aguiché le jeune homme, qui ment, qui exagère… Réflexe scandaleux et ouvertement raciste et sexiste d’une population au sein de laquelle peu de voix s’élèvent pour protester… Mary Rose est l’une d’entre elles. C’est elle qui a recueilli l’adolescente après sa nuit d’horreur. La jeune femme décide de témoigner au procès, sans savoir que ce choix va bousculer toute sa vie.

Le récit s’attache à donner voix à plusieurs personnages, dont la jeune victime elle-même tâchant de surmonter le traumatisme qu’elle a vécu. Les différents protagonistes donnent une vision assez complète de la population d’Odessa, Texas, une petite ville minière engoncée dans ses préjugés, loin de tout, oubliée de chacun. Autant dire que la communauté est loin d’être à son avantage ! Nous sommes en 1976 mais on pourrait aussi bien être quelques décennies plus tôt : à Odessa, on est pro ségrégation, on se méfie des Mexicains, on a un ou deux proches appartenant au KKK, les filles se font toutes engrosser avant d’avoir fini le lycée, et les hommes liquident leur paie en alcool bon marché. Pas très reluisant, n’est-ce pas ?

Le récit est donc assez lourd, assez difficile : on y parle de deuil (les passages alloués à Corinne sont extrêmement touchants), d’absence, de couples qui se délitent, d’horizons bouchés et du sentiment de devoir fuir loin, loin, sous peine d’étouffer. Glory est un roman assez fort, bien plus qu’un simple instantané rendant compte de la vie dans une bourgade du sud profond. C’est un roman sur la noirceur humaine, sur les oubliés de la vie et sur la reconstruction. Il n’y a peut-être pas de justice, mais il y a des nouveaux départs, et c’est le message que nous choisissions de retenir de ce roman qui sent le pétrole et la poussière.

Glory, Elizabeth Wetmore. Les escales, août 2020. Traduit de l’anglais par Emmanuelle Aronson.

A propos Emily Costecalde 711 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.