Les papis contre-attaquent !

ROMAN JEUNESSE — Le duo Claire Renaud (au texte) et Maurèen Poignonec (aux crayons) a déjà signé un roman jeunesse plein d’humour : Les mamies attaquent. Les voici de retour avec un titre de la même eau : Les papis contre-attaquent.
Si vous n’avez pas lu le premier, pas de panique : ils sont lisibles indépendamment. Et vous pourrez amplement profiter de la lecture du premier titre par la suite. La fin vous en donnera d’ailleurs sans doute l’envie !

Guenièvre est très inquiète. Son grand-père ne dort plus la nuit, va et vient dans l’appartement, fait du raffut. Guenièvre n’en dort plus, et arrive même à l’école en pyjama ! Gérard, son grand-père, est lui aussi très inquiet. Et il y a de quoi ! Son ami Léonard a été placé en EHPAD le temps de se remettre d’une fracture. Or, c’est terrible ! Car Léonard est le barreur officiel de l’équipe d’aviron des Lascars (cinq papis dont les prénoms finissent en -AR). La prochaine compétition a lieu à la fin de la semaine. Sans Léonard, ils vont perdre, c’est sûr. Et ça, il n’en est pas question.
Voilà donc Gérard le déménageur, Oscar le prof de lettres, Bernard le pharmacien et Richard l’Anglais prêts à investir de force l’EHPAD de Léonard pour en exfiltrer leur ami. Seulement, voilà… À l’entrée, une gardienne pas commode du tout, un vrai Cerbère, veille à tout…

Guenièvre, notre narratrice, est aussi inquiète que son grand-père. Au vu des caractères des quatre Lascars, elle a bien raison. Gérard, son grand-père déménageur, semble avoir pour devise “foncer d’abord, réfléchir ensuite”. Bernard, l’ancien pharmacien, hypocondriaque notoire et roi des stratégies (pas toujours gagnantes), ne se déplace jamais sans sa mallette de seringues et de cachets. Oscar, prof de lettres, déclame des vers à tout va, quelle que soit la situation. Quant à Richard, son accent anglais et sa syntaxe approximative compliquent quelque peu les échanges, mais les rendent également délicieux. Autour d’une énorme pile de crêpes, voici les retraités prêts à tout pour exfiltrer Léonard.
À tout, c’est-à-dire à n’importe quoi. Au point que l’on se demande s’il y a réellement un plan derrière tout cela… Heureusement, Guenièvre est là pour mettre un peu de bon sens dans tout ce fatras !

Le roman aligne les stratagèmes aussi loufoques que désopilants pour tirer Léonard de son guêpier, pour le plus grand plaisir des lecteurs. À chaque nouveau plan, on ne peut s’empêcher de se demander s’il va aboutir : déménagement sauvage, infiltration en tenue (de mamie) de camouflage, cambriolage… Les trouvailles, comme les péripéties pour les faire échouer, sont toutes plus drôles les unes que les autres !

La tension est assurée non seulement par l’ultimatum de la compétition, mais aussi par les en-tête de chapitres en forme de compte-à-rebours. Et au fil de ceux-ci, on gagne en originalité du côté des idées de plans de sauvetage. Les illustrations de Maurèen Poignonec participent complètement du côté humoristique du roman : qu’elles soient disséminées entre les paragraphes ou étalées sur des double-pages, elles collent merveilleusement au ton du roman. Finalement, le seul point de regret que l’on peut avoir tient aux quelques coquilles glissées ça et là (essentiellement des inversions de prénoms de protagonistes).

Les papis contre-attaquent est donc un roman jeunesse poilant. Et quand on sait que l’essentiel de l’intrigue se déroule dans un EHPAD, ce n’est pas peu dire ! Une chose est sûre : à l’issue de cette lecture, on a hâte de lire le titre précédent, surtout s’il promet un moment de lecture aussi divertissant !

Les papis contre-attaquent, Claire Renaud. Illustré par Maurèen Poignonec. Sarbacane (Pépix), 6 janvier 2021. 

A propos Oihana 601 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.