Lilly sous la mer, à la découverte des abysses !

ALBUM JEUNESSE — On ne présente plus l’auteur-illustrateur belge Thomas Lavachery, qui compte à son actif aussi bien des romans que des albums pour la jeunesse. Son dernier titre en date, Lilly sous la mer, en est justement un !

Le 12 septembre 1920, le premier appareil d’exploration capable de descendre à 2000 mètres de profondeur, la “boule Bullitt”, plonge dans la mer des Bermudes. À son bord, les époux Bullitt, savants réputés (elle est l’inventrice du bathyscaphe, il est biologiste sous-marin), espèrent prouver l’existence de la vie animale dans les abysses. Leurs enfants, Théo et Lilly, font partie de l’expédition. Dès le départ, Lilly Bullitt qui, à 5 ans, n’a toujours pas prononcé un mot, ne quitte pas le hublot. Que peut-elle donc trouver d’intéressant à l’observation de l’eau si obscure qu’on n’y voit goutte ?

Première originalité pour cet album de petit format : il se déploie à la verticale ! Et pour cause : certaines des pages sont en fait repliées en deux et se déploient sur le côté pour permettre aux lecteurs de profiter pleinement des – splendides ! – illustrations. Parfois pleine page, parfois en médaillons, à cheval sur deux pages, elles soulignent le rythme du récit.
Elles sont également riches en détails, qu’il s’agisse d’illustrer les abysses (dont on ne révèlera rien !) ou les multiples équipements de la boule d’exploration, dont le luxe de détails laisse rêveur. L’album est un régal pour les yeux !

Mais aussi pour les oreilles : le récit de cette expédition scientifique n’oublie ni le suspense, ni l’humour, ce qui rend l’aventure palpitante. Et ce à plusieurs titres. Car au fil des pages, on s’interroge évidemment sur la réussite de l’entreprise. La famille Bullitt survivra-t-elle à cette plongée sans précédent ? Parviendront-ils à apporter la preuve que les abysses sont peuplées d’êtres vivants… au vu de la noirceur observée par Lilly via le hublot, il est permis d’en douter… Et, justement, Lilly finira-t-elle, comme le pense sa nourrice, par formuler sa première (et parfaite) phrase ?

Outre ces questionnements, l’album fait aussi la part belle à la part scientifique de l’expérience, l’auteur nous montrant les personnages occupés à divers contrôles de leurs signaux vitaux, au microscope ou à l’identification de ce qu’ils croisent.

En somme, Thomas Lavachery signe de nouveau un album prenant et réussi, qui invite tant au voyage qu’à l’exploration scientifique et rigoureuse. Excellente pioche !

Lilly sous la mer, Thomas Lavachery. École des Loisirs, avril 2021.

A propos Oihana 609 Articles
Lectrice assidue depuis son plus jeune âge, Oihana apprécie autant de plonger dans un univers romanesque, que les longues balades au soleil. Après des études littéraires, elle est revenue vers ses premières amours, et se destine aux métiers du livre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.