La Pat Patrouille débarque au cinéma !

Pat Patrouille

CINÉMA — Égérie des enfants de maternelle, la troupe canine de la Pat Patrouille se voit cette été arriver en fanfare sur grand écran. Les petits sont ravis ! Les parents, eux, regardent et se posent mille questions.

Ryder, dix ans, est à la tête d’une meute de chiots d’élite, qui parlent, et gèrent chacun un domaine de compétence bien précis : Chase les forces de l’ordre, Marcus les services de secours, Rocky le recyclage et les réparations, Ruben le gros œuvre, et ainsi de suite. Toute la ville fait appel au petit garçon et à son équipe canine. Normal ? Pas vraiment.

Les questions des adultes…

Oublions déjà qu’on parle de chiens qui causent et qui conduisent. Penchons nous sur le cas Ryder : Ryder a dix ans. Il conduit un quad, a un smartphone et vit dans une tour de contrôle dernier cri. Première question : Ryder est-il scolarisé ? Deuxième question : où sont ses parents ? Troisième question : d’où tire t’il tout son blé ? Car outre le quad, l’équipement des clebs et la tour de contrôle, Ryder a aussi un camion d’intervention, un chien robot et même une sorte d’avion. Les habitants de la ville financent-ils tout ça avec leurs impôts ? Il faut dire que Ryder passe sa vie à leur sauver la mise.

Dans Pat Patrouille, les adultes sont hautement défaillants. Il n’y en a aucun pour rattraper le niveau. Entre le capitaine Turbot et son andouille de cousin français maladroit et hautain, Jake le djeuns qui a l’air d’avoir abusé de la beuh ou Mr Porter le gentil papy qui ne ressemble pas à un grand-père, on est gâté ! Tous sont très doués pour se retrouver dans des situations calamiteuses, et doivent donc compter pour leur sauvetage sur un môme prépubère et ses chiens qui parlent. Mais la palme, je crois, revient à la maire Goodway, qui se promène partout avec sa poule en sac à main (le « purse chicken », drôle de concept). Vous ne la verrez pas souvent bosser, celle-là. Elle est en revanche très douée pour se lancer dans des défis avec le maire de la ville voisine, qu’elle ne gagnerait jamais sans l’aide de la Pat Patrouille. En vrai, à part égarer Galinetta la poule et s’écrier « il faut que j’appelle Ryder et la Pat Patrouille », que fait cette femme de ces journées ? Et dire qu’elle a été élue… Ryder aurait mieux fait de prendre sa place ! 

Bref, pendant que l’adulte s’interroge sur l’importance étrange dont dispose Ryder au sein de cette communauté hautement dysfonctionnelle, les enfants, eux, adorent. Trois saisons sont disponibles sur Netflix (de grâce, mettez-en d’autres, on n’en peut plus de voir toujours les mêmes épisodes !), ça passe sur TF1, un film sort cet été au cinéma. Julia, 3 ans, est absolument fan : des qu’elle croise un camion de pompiers, elle s’attend à voir surgir Marcus le dalmatien. On lui met les épisodes en anglais en guise de bain linguistique, c’est toujours ça de pris. Passer du français à l’anglais ne la gêne pas. C’est une gymnastique qu’elle fait avec aisance, notamment en ce qui concerne le prénom des chiens, souvent différents d’une langue à l’autre : Marshall/Marcus, Skye/Stella, Rubble/Ruben…

L’avis de Julia, trois ans presque et demi

La séance du film sur grand écran était sa toute première expérience au cinéma : elle est sortie de la salle ravie, des étoiles plein les yeux. L’avantage du film ? Un scénario qui tient la route, très dynamique à l’américaine : la petite est restée captivée du début à la fin. Aucun temps mort : les enfants qui d’ordinaire papillonnent d’une activité à l’autre restent scotchés de A à Z. Enfin, énorme bonus pour le parent qui s’interroge : on sait ENFIN d’où vient le blé de la Pat Patrouille ! Voilà qui cessera d’occuper mes insomnies… 

La Pat’ Patrouille part en mission pour sa première grande aventure au cinéma ! Près de chez eux, leur plus grand rival, Monsieur Hellinger, devient le maire d’ Aventureville et commence à semer le trouble. C’est à Ryder et les chiens intrépides de la Pat’ Patrouille de plonger dans l’action pour l’arrêter. Tandis que l’un de nos héros se voit confronté à son passé dans cette nouvelle ville, l’équipe va trouver une nouvelle alliée : Liberty, une teckel futée et pleine d’énergie. Équipée de gadgets inédits et de nouveaux équipements, la Pat’ Patrouille va voler au secours des citoyens d’Aventureville. Aucune mission n’est trop dure car la Pat’ Patrouille assure !

Allez, n’oubliez pas : PAT PATROUILLE RASSEMBLEMENT ! RYDER A BESOIN DE NOUS !

A propos Kévin Costecalde 313 Articles
Passionné par la photographie et les médias, Kévin est chef de projet communication. En 2012, il a lancé le blog La Minute de Com, une excellente occasion selon lui d'étudier les réseaux sociaux et l'actualité. Curieux et touche-à-tout, Kévin aime les challenges, les voyages et l'ironie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.