Moxie : sus au patriarcat !

Moxie

YOUNG ADULT — À la lecture de Moxie, vous allez vous échauffer, c’est promis. Vous allez vous énerver, c’est certain. Vous allez vouloir tout casser, j’en suis sûre. Moxie, c’est le récit de la naissance d’un élan féministe au sein d’un petit lycée texan qui va virer en phénomène national. Et au départ de ce mouvement, il y a une fille : Vivian Carter.

Vivian, seize ans, est une élève modèle : jamais un mot plus haut que l’autre, de bonnes notes, une attitude exemplaire. Mais derrière cette façade de gentille fille, Vivian bouillonne de rage. Vivian bouillonne car elle vit dans un trou perdu du find fond du sud des États-Unis où le sexisme ambiant est considéré par tout le monde comme parfaitement normal. Menée par le fils du proviseur, l’équipe des footballeurs fait sa loi en toute impunité, créant un climat propice au harcèlement sexiste et sexuel. Alors Vivian dit stop, et dans le plus grand secret, décide de lancer un fanzine féministe qu’elle diffuse gratuitement dans les toilettes des filles de son lycée. Un mouvement qui va bientôt la dépasser…

Récit coup de poing, Moxie parle de révolution et de sororité, de féminisme et de colère : c’est un roman qui donne envie de hurler de dépit et de manifester, de renverser la table et de proposer un monde nouveau. La colère qui caractérise Vivian, nous la partageons toutes. Le roman commence par ce sentiment violent et montre comment on peut canaliser cette rage pour faire changer les choses. Le message est donc éminemment positif : de la rage pure et dure naît quelque chose de constructif, la possibilité d’un monde plus égalitaire et moins discriminant.

C’est un récit sur l’éveil d’une conscience politique et sociale chez une jeune fille et sa communauté, c’est une sorte de roman d’apprentissage accéléré : Vivian regarde avec admiration l’exemple de sa propre mère, rebelle de son propre aveu. Mais il s’agit là de « rebelles avec une cause », une cause très actuelle, très post « me too« . Quand bien même Vivian et ses amies risquent leur futur universitaire en s’engageant dans leur révolte, elles décident de le faire, de s’allier, d’avoir le courage de leurs opinions. La mère de Vivian est fière d’elle… et nous aussi ! C’est vrai que c’est beau de voir toutes ces jeunes filles prêtes à s’allier pour se défendre.

C’est un roman qui se lit d’une traite, par l’efficacité de sa narration et la force de son message. Il a été adapté en film disponible sur Netflix. Si vous l’avez vu, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé !

Moxie, Jennifer Mathieu. Le livre de poche jeunesse, 2022. Traduit de l’anglais par Anath Riveline.

A propos Emily Costecalde 959 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.