Float, la petite romance mignonne qui fait du bien

Float, Kate Marchant

ROMAN ADO — Que vous soyez sur le point de reprendre ou encore en train de lézarder sur la plage (quelle chance !), on a un conseil de lecture trop trognonne à vous conseiller : Float, paru cet été chez Hachette !

Reprenant tous les codes des romances ados estivales à la Sarah Dessen, Float est un petit nuage de bonne humeur qui se lit en deux coups de cuillère à pot. Le pitch est très simple : Waverly, dix-sept ans, va passer un été qui va changer sa vie. L’été qui vous change la vie, c’est un modèle narratif bien connu mais, pour l’avoir vécu en vrai l’été de mes dix-sept ans, j’ai une faiblesse particulière pour ces romans. Un jour, je devrais mettre par écrit ce fameux été 2008, je suis sûre que je peux en tirer un roman ado à peu près convaincant… 😉

Bref : Waverly est une fille un peu complexée et timide, dont les parents sont de brillants scientifiques. Ils sont également divorcés et d’habitude, Waverly est baladée entre les deux en Alaska, où ils vivent et travaillent. Mais cet été, ils décident plutôt de l’envoyer chez sa tante en Floride. Gros dépaysement à venir. Et puisque Waverly débarque à un endroit qui n’a rien à voir avec son quotidien, où elle ne connait personne, elle décide qu’elle va se forger une nouvelle personnalité, se faire plein de potes et profiter à fond de son été. Forcément, elle va rencontrer un beau garçon au passage… L’été qui change tout : celui où on connait ses premières fêtes, où on se fait des amis inoubliables et où on expérimente premiers baisers et papillons dans le ventre. Ah ! Avoir dix-sept ans de nouveau…

Derrière un vernis estival et choupinou tout plein, on trouve quelques thèmes habituels du roman ado : le clivage avec les parents qui ont trop d’attentes et pas assez d’attentions, le mal-être lié à cette période charnière de la vie, le besoin de se trouver une tribu d’amis. On ajoutera ici la question du deuil et des familles recomposées. Les jolies scènes s’enchaînent, entre cours de natation, virées à la plage, petit boulot en librairie et début de romance avec le beau maître nageur. Les ados aimeront, et les plus vieux se rappelleront le bon vieux temps !

Ce roman ne révolutionnera pas le genre, mais constitue une petite parenthèse bienvenue au sein du quotidien, raison pour laquelle je vous le conseillais pour la rentrée. Quand vous le lirez dans le métro et aurez l’odeur de la crème solaire et du sable chaud dans le nez, vous me remercierez !

Float, Kate Marchant. Hachette romans, juillet 2022. Traduit de l’anglais par Samuel Loussouarn.

A propos Emily Costecalde 983 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.