De perle et de corail : convaincant !

De perle et de corail

FANTASY YA — Alors ça, c’était une lecture vraiment chouette, malgré une exposition un peu longuette : on vous en dit un peu plus sur De perle et de corail de Mara Rutherford, paru il y a quelques jours chez La Martinière jeunesse ?

Le pitch de ce roman est assez classique et repose sur le trope bien connu de la fiancée envoyée dans un pays rival (voir Souveraines de Laura Sebastian par exemple). Tous les vingt ans, un petit village maritime coupé du monde, Varénia, doit envoyer la plus belle fille de sa communauté sur le continent pour qu’elle épouse le prince d’Ilara. C’est une tradition séculaire, que nul ne remet en question. La fiancée choisie est flattée, sa famille obtient une compensation financière non négligeable, et la lignée royale d’Ilara, maladive et anémiée, bénéficie ainsi d’un afflux de sang nouveau, les Vérénians étant connus pour leur longévité et leur bonne santé. Tout le monde est content. En principe.

Cette fois-ci, tout le monde sait que c’est Zadie qui sera choisie. Mais l’adolescente n’a pas envie d’aller jouer la princesse sur le continent : elle n’a pas envie de quitter sa soeur jumelle Nor, qui se distingue d’elle uniquement par une petite cicatrice sur la joue. Elle ne veut pas laisser derrière elle son amoureux. Malheureusement, elle est choisie comme prévue. Alors Zadie se blesse et Nor, sa jumelle, prend sa place.

Celle-ci a soif d’aventures et est curieuse de découvrir ces contrées inconnues, où son peuple a interdiction de se rendre. Mais ce qu’elle découvre n’a rien de séduisant…

C’est un roman de fantasy young adult un peu long à démarrer, mais pleinement satisfaisant à sa vitesse de croisière. Porté par une héroïne courageuse et déterminée, en plein choc culturel permanent, De perle et de corail se lit à toute vitesse avec un plaisir indéniable. Si l’intrigue semble parfois cousue de fil blanc, et si sa trame peut paraître de prime abord peu originale, le roman cache quelques surprises et entraîne parfois le lecteur sur des sentiers qu’il n’auraient pas pensé arpenter. Sans être révolutionnaire, le récit est efficace et distrayant, avec des personnages bien brossés (on songe par exemple à Céren, le mieux tourné de tous). Dans un environnement hostile, Nor devra trouver comment survivre et comment aider au mieux son village natal : elle fera preuve chemin faisant de débrouillardise et de bravoure.

Intrigues de cours, réflexion sur la beauté et la condition féminine, sur la sororité et l’injustice : De perle et de corail n’est pas qu’un récit d’aventure doublé d’une romance. Il pousse également à la réflexion sur des thèmes aussi variés que le commerce, les traditions ou la révolte. Bref : bonne pioche !

De perle et de corail T1 : La fiancée varéniane, Mara Rutherford. La Martinière jeunesse, août 2022. Traduit de l’anglais par Céline Morzelle.

A propos Emily Costecalde 983 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.