Ma vie avec les Walter Boys : New York vs Colorado !

Ma vie avec les Walter Boys

ROMAN ADO — Il y a des périodes, comme ça, où j’ai envie d’enchaîner les lectures ados ! C’est comme ça que Ma vie avec les Walter Boys m’est tombé entre les mains… Et ce fut une plutôt bonne surprise.

Des garçons torse nu allongés sur un ponton, une fille en arrière-plan qui semble les jauger : mais c’est quoi ce livre, se demande-t-on en en voyant le visuel de couverture pour la première fois. Ce que c’est ? Une bonne pioche. On y suit Jackie, une jeune new-yorkaise issue d’un milieu très privilégié qui doit s’installer dans le Colorado après le décès de ses parents et de sa soeur aînée. Le roman explore donc les mécanismes du deuil, et la manière dont Jackie va tenter de se reconstruire et de juguler sa culpabilité d’être la seule de son noyau familial à avoir survécu.

Pour cela, rien de mieux que le joyeux bazar de la fratrie Walter, chez qui Jackie s’installe, et qui compte ni plus ni moins que onze garçons, dont plusieurs adolescents de l’âge de Jackie. Bien sûr, tous sont séduisants, et ont l’habitude de vivre torse nu… mais aucun, de prime abord, ne lui fait vraiment bon accueil. Jackie va donc être la victime d’un bizutage en règle, de farces pas vraiment drôles et de situations pour le moins gênantes. Mais courageuse et bien déterminée à faire contre mauvaise fortune, bon coeur, la jeune fille parvient à amadouer la fratrie et à trouver sa place… ravissant au passage le coeur de deux des frangins Walter ! Le triangle amoureux est étonnamment bien traité et, si on se demande pendant tout le roman comment l’autrice va s’en sortir, le résultat final est plutôt satisfaisant. Jalousie et coups bas sont bien sûr au rendez-vous, et l’héroïne, déboussolée par l’appel des hormones, est complètement perdue.

C’est donc un roman sur la famille et le traumatisme, sur le deuil et les premiers amours, le tout dans une pagaille permanente, dans le décor bucolique et charmant du Colorado.

Ma vie avec les Walter boys, Ali Novak. Hachette romans, 2022. Traduit par Sophie Dabat.

A propos Emily Costecalde 998 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.