Edie and Violet Bond : médium de mère en fille

Edit and Violet Bond

ROMAN HISTORIQUE — Le saviez-vous ? À la fin du XIXe siècle, le spiritisme a connu un énorme boom aux États-Unis : des troupes de médiums sillonnaient le pays en prétendant invoquer les mort. C’est ainsi que les jumelles Edie et Violet gagnent leur vie en Californie, en 1885.

Beaucoup de ces prétendus spirites n’étaient que d’excellents acteurs : les jumelles ont, elles, vraiment un don, hérité de leur mère, décédée il y a peu. À la mort de celle-ci, leur père a voulu les faire interner pour les « guérir » : les deux adolescentes ont donc fui et rejoint une troupe de spectacle sur le thème de l’au-delà. Edie, qui a vu sa mère mourir de l’autre côté du Voile qui sépare la vie de la mort, n’a jamais renoncé à élucider le mystère de son décès. Mais, alors que la troupe s’installe pour quelques temps à Sacramento, à proximité de là où les deux filles vivaient, une des amies d’Edie et Violet disparait et une médium est retrouvée morte…

Roman fantastique à destination des adolescents, le roman parle effectivement de la vie après la mort, des esprits et de hantise. Mais ce n’est pas ce que l’on retiendra de ce récit qui, au delà de son aspect imaginaire, son suspense et sa romance toute mignonne, prend des accents féministes extrêmement rafraîchissant : le roman dénonce la condition des femmes dans les années 1880, leur totale sujétion aux hommes de leur vie (qui pouvaient donc les faire internet pour rien, notamment pour le fait d’avoir voulu prendre une contraception), leur incapacité à occuper des postes en politique, en droit ou en journalisme. Le roman m’a ainsi appris que beaucoup de grandes oratrices de la fin du XIXe siècle ont fait leurs armes sur scène en feignant d’être possédée par l’esprit de grands hommes politiques. En se faisant passer pour le fantôme d’hommes, elles pouvaient ainsi être écoutées déclamer des tirages politiques et sociales entièrement de leur création. C’est fou, non ? Les hommes de l’époque préféraient croire à une possession plutôt qu’à l’intelligence du « sexe inférieur ».

En bref, une lecture très sympa, très vite lue, inspirée par l’arrière-grand-mère de l’autrice et la soeur jumelle de celle-ci.

Edie and Violet Bond, Amanda Glaze. Fibs, avril 2023. Traduit de l’anglais par Chloé Royer.

A propos Emily Costecalde 1030 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.