Une comédie pour l’été : Pour une fois

Une bonne comédie anglaise est toujours appréciable, surtout à l’orée de l’été. David Nicholls nous offre avec Pour une fois un récit à la fois cruel et hilarant, disséquant sans concessions le milieu impitoyable du théâtre.

Héros sympathique, que l’on a envie de plaindre, Stephen porte le fardeau d’un nom célèbre (McQueen), ce qui lui vaut d’autant plus de remarques désobligeantes que, contrairement à son homonyme, il a tout de l’acteur raté par excellence. A trente ans passés, il vit dans un petit studio sans frigo, dans le souvenir de son mariage raté. Son métier ? Être la doublure de Josh Harper, l’acteur londonien à la mode, prêt à conquérir Hollywood. Josh Harper est beau, sexy, talentueux : il incarne le ténébreux Lord Byron sur scène, et massacre l’égo du gentil Stephen, qui se contente d’apparaître masqué, à la fin de la pièce, pour ouvrir la porte à un Lord Byron à l’agonie. Car Josh Harper joue avec sa doublure comme un chat mal luné avec une souris crédule. Stephen encaisse humiliation sur humiliation, devenu faire-valoir d’une superstar. Le jour où Stephen est invité à l’anniversaire de Josh, il pense pourtant que son travail discret et efficace a été remarqué. Il se rend bien vite compte qu’il n’a pas été invité, comme il le pense, mais engagé pour faire le service. A l’occasion de cette fête ratée, il rencontre Nora, l’épouse de Josh, frustrée et délaissée. Une amitié se noue. Bientôt, Stephen se retrouve pris au piège entre les époux Harper…alors qu’il commence à tomber amoureux de Nora.

Pour une fois

Pour une fois est le genre de roman auquel vous pensez toute la journée, au travail, en guettant le moment où vous pourrez le retrouver. Ce n’est pas tant pour l’intrigue que pour le personnage de Stephen, notre délicieux loser, auquel on s’attache en un rien de temps. Stephen n’a aucune confiance en lui mais il a un espoir énorme en l’avenir. Pourtant le passé ne l’a pas épargné : toute sa vie, Stephen a toujours été à deux doigts de réussir, mais la malchance a toujours fait capoter ses projets. Stephen a du talent : il lui faut juste une chance, une seule, de briller pour qu’éclate son talent. Mais cette chance, personne ne lui donne jamais. C’est le grand drame de sa vie, d’où découlent tous ses ennuis. Son ex-femme l’a quitté pour son acharnement à se rêver acteur de renom. Sa fille, Sophie, âgée de sept ans, le considère déjà avec une déception qui confine au mépris, lui demandant sans fard quand est-ce qu’il daignera trouver un vrai travail…

Face à Stephen, il y a Josh Harper, une superstar britannique qui a également conquis le public américain. Les femmes se pâmeraient pour Josh Harper, pour son sourire, ses pectoraux surdéveloppés et son arrogance. Josh est égoïste, menteur, manipulateur, sans scrupule. Il n’a qu’un amour dans sa vie : lui-même. Personnage détestable, il incarne le stéréotype de la star qui n’a plus rien d’un artiste. Le monde du showbiz et du théâtre en prend un sacré coup, représenté par ce monstre d’arrogance et de bêtise. L’affrontement entre Stephen et Josh a tout du combat de David contre Goliath. Heureusement, David Nicholls évite une fin trop tranchée, et ne verse pas dans la niaiserie d’un happy end trop manichéen. Pour une fois est donc un roman que nous conseillons vivement, pour sa fraîcheur et son personnage principal, Stephen, résolument attachant.

Pour une fois, David Nicholls. Belfond, 2013.

Par Emily Vaquié

A propos Emily Costecalde 678 Articles
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.

2 Commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé ce roman. Il peut paraître sombre avec ce côté « looser » mais au contraire le style est divertissant avec des sarcasmes bienvenus =). Je le conseille beaucoup à la librairie, je le trouve parfait comme « livre d’été ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.