C'est tout chaud !

Paranoïa, le roman d’un nouvel auteur à suivre !

Paranoïa, Mélissa Bellevigne, Black Moon

ROMAN YOUNG ADULT — Lisa est psychiatre spécialisée dans les cas dits difficiles. Elle ne travaille pas pour un hôpital ou un cabinet mais est appelée lorsqu’un malade est hermétique aux autres professionnels. Lisa est d’ailleurs un psychiatre unique en son genre en ce qu’elle ne porte pas de blouse et en ce qu’elle estime que les médications ne doivent pas être une réponse systématique et immédiate.

Ce 26 mars 2010, Lisa se prépare à rencontrer une nouvelle patiente. Une certaine Judy, mineure, murée dans son silence et… enceinte. Un choc pour Lisa qui, elle-même, ne peut pas avoir d’enfants. Judy, de son côté, semble éprouver une aversion furieuse envers l’enfant qu’elle porte. De fait, Lisa va très vite s’attacher à la mère et à ce bébé avec, pour but ultime, de les sauver tous les deux.

Bien que réticente, Judy va peu à peu accepter de se confier à Lisa et à lui raconter son histoire. Une histoire qui inclut un certain Alwyn, un être étrange que seule Judy peut voir et qui la suit partout depuis son plus jeune âge. C’est en voulant découvrir qui est vraiment Alwyn et quel secret cachait son arrière-grand-mère que Judy va plonger dans une histoire étrange, histoire qui ira contre tous les principes de Lisa…

Tout ce qui traite de la maladie mentale est difficile à traiter parce tendancieux, parce que tabou. En parler dans un roman young adult l’est d’autant plus qu’il convient de ne pas aller trop loin dans la maladie pour respecter la sensibilité des lecteurs. L’auteur trouve pourtant ici un juste milieu pour évoquer la maladie et la souffrance sans aller trop loin. Le choix de la double narration permet en outre au lecteur de s’attacher autant à Judy qu’à Lisa.

Lisa et Judy sont en effet deux femmes qu’une génération sépare, ou presque, mais touchent le lecteur de par leurs souffrances respectives : le fait d’être enceinte pour l’une, le fait de ne pouvoir l’être pour l’autre. Et cette histoire de bébé est bel et bien celle qui porte le roman, bien au-delà de l’hospitalisation de Judy et de la profession de Lisa. La question de la maternité ne va d’ailleurs cesser de s’accentuer jusqu’à la dernière page du roman.

Et puis, dans ce roman, l’auteur joue avec les codes de plusieurs genres : le secret de famille, la maladie, le regard de la société et… une part de fantastique. Mais y a-t-il vraiment du fantastique dans ce roman ou tout vient-il de l’esprit de Judy ? Nous ne le saurons jamais et c’est ce que l’on saura apprécier : chaque lecteur pourra alors se faire sa propre opinion.

Le style de l’auteur n’est pas forcément des plus originaux et ce qui est raconté manque peut-être un peu de profondeur, par rapport aux rapports de Judy avec le monde notamment, mais ça marche et c’est tout ce qui compte, surtout pour un premier roman. Le lecteur se laisse embarquer dans cette histoire et veut en savoir le dénouement, c’est le principal.

Voici un roman qui a déjà fait beaucoup de bruit, principalement grâce au nom de son auteur, mais qui vaut le déplacement. Les personnages sont attachants, le sujet est bien traité, les codes sont bouleversés et l’ensemble fonctionne très bien avec un fin ouverte qui pourrait finir cette histoire mais qui donne très envie d’un éventuel tome 2. Un roman à découvrir !

Mélissa Bellevigne est youtubeuse mais elle pourrait avoir un bel avenir d’écrivain devant elle…

Paranoïa, Mélissa Bellevigne. Black Moon, 2016.

Par Ségolène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*