C'est tout chaud !

Coup de foudre pour The Memory Book !

Lara Avery

ROMAN ADO — Popularité ou réussite ? Pour certains ce n’est franchement pas une question, mais une évidence ! Samantha n’est pas populaire, ça non, vraiment pas ! Mais Samantha n’a vraiment pas besoin de l’être. Elle a son plan pour le futur bien défini. Elle sait parfaitement où elle va et où elle en est. Quant à ceux que ça dérange, Samantha considère que ça ne regarde qu’eux, elle, elle suit son chemin pour atteindre son but. Ce dernier est très clair d’ailleurs : elle va gagner le concours national de débat, passer son diplôme en étant major de sa promo, partir à la fac à New York avant de faire l’école de droit de Harvard pour devenir enfin l’avocate renommée qu’elle rêve d’être. Ce projet, rien ne l’arrêtera !

Mais c’est sans compter la vie et ses aléas. Alors que Samantha s’apprête à brillamment passer les premières étapes de son plan de vie, des migraines commencent à faire leur apparition dans son quotidien. De rendez-vous médical en rendez-vous médical, la détermination de la jeune fille se renforce. Malade ou pas, elle ira jusqu’au bout de son plan. Puis le verdict tombe. Samantha est atteinte de NPC (Niemman-Pick de type C). Les médecins lui annoncent que cette maladie dégénérative va s’attaquer en tout premier lieu à sa précieuse mémoire. Alors Samantha décide de tout faire pour contrer chaque argument de ses parents et des médecins face à son plan. Et pour se faire, elle va écrire à celle qu’elle sera bientôt. Elle va lui décrire sa vie, ses sentiments, les choses à ne pas oublier, ce qu’il faut qu’elle parvienne à mettre en place. Samantha se façonne une vie à l’aune de ses désirs mais sans oublier l’importance du présent et des souvenirs créés.

The Memory Book est un livre sublime, plein de vie et d’énergie. Samantha est un héroïne qui a ses défauts et que l’on aimerait par moment, comme à tout ami à une période de notre vie, secouer pour lui demander à quoi elle pense. Cependant, ses fautes font partie d’un personnage entier qui ne renonce à rien, qui accepte les compromis mais reste intraitable quant à ce qui lui tient le plus à cœur. Les personnages secondaires sont tout aussi attachants et nous inspirent des sentiments variés au fil de la lecture. On sourit devant le petit frère accro à Minecraft, on a le cœur qui bat devant le flirt de Samantha, on gagatise devant la petite sœur jouant à la petite sirène et qui refuse de parler si on ne lui verse pas de l’eau sur la tête, on s’inquiète avec les parents de notre héroïne. Que l’on soit tout de même prévenu, ce n’est véritablement pas un livre sur la maladie mais sur l’envie de mordre la vie à pleines dents sans compromis mais avec amour.

L’écriture de Lara Avery est fluide, agréable et sert merveilleusement l’histoire poignante de cette jeune femme qui rêve en grand. On rêverait de lire des livres pareils plus souvent ! Un véritable coup de foudre que l’on lira et relira avec la même intensité au cœur et les mêmes larmes dans les yeux avant de le donner à lire à toutes les personnes de notre entourage. N’hésitez pas à découvrir ce véritable joyau !

The Memory Book, Lara Avery. Lumen, 12 mai 2016. Traduit de l’anglais par Julie Lafon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*