C'est tout chaud !

Bourbon Kid : le retour du héros le plus déjanté du roman noir !

Bourbon kid, anonyme, Sonatine

INCLASSABLE — Nul besoin, je crois, de présenter encore le Bourbon Kid : depuis la publication anonyme du Livre sans nom (imaginez, vous arrivez en librairie et demandez Le Livre sans nom, sans pouvoir préciser d’auteur… La tête du libraire au début du phénomène devait être assez drôle !), le héros serial-killer le plus déchaîné de Santa Mondega est presque devenu un classique. Aussi, le nouveau tome de ses aventures s’intitule-t-il sobrement Bourbon Kid. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Pour ce qui est de l’intrigue, il en va autrement. Bourbon Kid peut se lire même si vous n’avez pas lu les tomes précédents (même si cela reste mieux pour apprécier la trajectoire des personnages) et surprendra le lecteur peu habitué aux envolées tarantinesques de l’auteur, et aux références irrévérencieuses tant à l’actualité qu’à la pop culture ou à la religion. Faisons simple, donc, pour vous dire de quoi ce volume parle : le Bourbon Kid, tueur en série impitoyable et incroyablement doué, a rejoint une troupe de justiciers sanguinaires qui s’appelle les Dead Hunters, qui bossent de concert avec un type étrange, toujours vêtu de rouge, et qui garde la porte des Enfers… vous me suivez ? Car ce tome-ci se fait biblique : le Kid a le soutien du Diable, et c’est Caïn lui-même, accompagné des cavaliers de l’Apocalypse, que l’on trouve en face. Ceux-là ont bien envie de dézinguer du Kid, car après tout, celui-ci est ce qui se rapproche le plus d’un descendant de Jésus sur Terre… oui, vous avez bien lu : l’auteur ose TOUT.

Bourbon kid, anonyme, Sonatine

Il ose tout et c’est bien pour cela que l’on aime ses livres, qui qu’il soit en réalité (à l’époque de la sortie du Livre sans nom, les noms de David Bowie et du Prince Charles avaient beaucoup circulé sur la toile). Certains de ses personnages sont des anti-héros absolus, crades, obsédés sexuels, lâches, radins, et j’en passe… Le meilleur exemple ? Sanchez, personnage récurrent de la série depuis le tout premier roman. Barman du Tapioca Bar de Santa Mondega, Sanchez est LE mec à ne pas avoir dans son équipe : outre sa propension phénoménale à la moindre action cracra qui lui passe par la tête (ne le laissez JAMAIS s’enfermer dans vos toilettes), notre ami Sanchez est du genre à remplir le réservoir d’eau de son dispositif incendie avec de la pisse… parce que c’est moins cher que de l’eau. Voilà, voilà. C’est le genre de protagonistes que l’on doit suivre dans ce roman. Les pires clichés sont également développés. Juste un pour la route : on croisera dans ce roman un homme d’église. Il sera forcément abonné à Enfants de choeur magazine, avec un goût douteux pour la chair fraîche. Bourbon Kid, c’est, on vous l’aura dit, totalement irrévérencieux. L’auteur ne respecte rien. Ainsi, on peut imaginer les Cavaliers de l’Apocalypse jouer à la X-box, le Diable partager une pizza avec ses sbires et Caïn, le premier meurtrier de l’histoire, jurer comme un adolescent bien de 2017.

Vous l’aurez compris, c’est fabuleusement drôle. Les romans du Bourbon Kid sont inclassables. C’est bien simple, ils mélangent tout. Ici, outre l’imagerie religieuse complètement détournée évoquée plus haut, nous avons aussi des zombies (comme nous avions des vampires dans certains tomes précédents), et des Cyclopes particulièrement carnivores. On croisera entre les pages une troupe d’Amish un peu paumée, des flics ripoux qui se prennent pour Starsky et Hutch, une inspectrice sanitaire au triste destin, et un groupe composé des gens les plus riches du monde. L’auteur n’a pas peur du mélange des genres, et si le tout aurait pu être incroyablement bordélique et complètement tiré par les cheveux, c’est au final très drôle et assez jouissif.

Franchement, à ce stade, on n’arrive même pas à imaginer ce qu’il peut envisager pour la suite, si suite il y a. Faire intervenir les extraterrestres, peut-être ? À voir !

Bourbon Kid, Anonyme. Sonatine, 2017. Traduit de l’anglais par Cindy Colin-Kapen.

A propos Emily Costecalde (598 Articles)
Emily est tombée dans le chaudron de la littérature quand elle était toute petite. Travaillant actuellement dans le monde du livre, elle est tout particulièrement férue de littérature américaine.
Contact :Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*